Bonjour

Bonjour,

Voici un petit mot à la liste pour dire que je viens de m'y abonner.
Donc si vous avez des questions sur (en vrac) comment faire des fonctions
musicales, des commandes de textes, ou plus généralement des bidouilles
en Scheme, et que ça vous pose problème de les exprimer en anglais sur
les autres listes, je peux essayer d'y répondre ici.

a+
nicolas

Voici un petit mot à la liste pour dire que je viens de m'y abonner.
Donc si vous avez des questions sur (en vrac) comment faire des fonctions
musicales, des commandes de textes, ou plus généralement des bidouilles
en Scheme, et que ça vous pose problème de les exprimer en anglais sur
les autres listes, je peux essayer d'y répondre ici.

Super. Je me suis essayé à quelques tentatives sur la liste anglaise mais les réponses (ou les non-réponses) aux questions que j'avais posées me portent à croire que je n'avait pas été bien clair...

Gilles

Bonjour Nicolas,

j'ai presque sauté au plafond quand j'ai vu passer ta notification
d'abonnement ; ça ne m'était pas venu à l'idée que tu puisses ne pas
être abonné à la liste francophone ! Ton arrivée n'en est que plus
appréciée... :slight_smile:

Pour te souhaiter bienvenue, je serais ravi (je ne sais pas si tu le
seras autant...) de pouvoir discuter du framework que tu as développé
pour tes opéras, avec tes tonnes de fonctions, ta structure de
fichiers si particulière, les blocs \score qui se forment tous seuls
etc.

Par exemple, il y a un sujet que j'ai essayé de soulever sur la liste
anglophone depuis des mois, sans grand succès : les \include
enchâssés.

http://code.google.com/p/lilypond/issues/detail?id=391

Pour récapituler :
Quand tu as un fichier master.ly à la racine,
que tu inclus dedans un fichier instruments.ly situé dans un
sous-répertoire orchestre/,
et que dans cet autre fichier tu inclus un fichier bois.ly situé dans
le même répertoire,

il ne faut pas écrire \include "bois.ly" mais contre toute attente...
\include "orchestre/bois.ly" !

J'ai vu que dans ton code Scheme tu t'y prends complètement
différemment, notamment avec ta fonction \includeScore si mes
souvenirs sont bons, qui tient compte du "path" courant, remonte dans
les sous-répertoires etc... peux-tu nous en dire davantage ?

Au fait, j'ai une deuxième question : peut-on dire à lilypond
d'inclure un fichier s'il existe, et sinon d'en inclure un autre ?
(histoire de pouvoir avoir un même fichier master pour des formations
différentes) Je sais faire cela en /bin/bash, mais pas en Scheme...

Voilà.

Merci beaucoup.

Et bienvenue au fait, hein :slight_smile:

Cordialement,
Valentin

···

Le 25/11/07, Nicolas Sceaux<****@****> a écrit :

Bonjour,

Nicolas Sceaux a écrit :

Bonjour,

Voici un petit mot à la liste pour dire que je viens de m'y abonner.
Donc si vous avez des questions sur (en vrac) comment faire des fonctions
musicales, des commandes de textes, ou plus généralement des bidouilles
en Scheme, et que ça vous pose problème de les exprimer en anglais sur
les autres listes, je peux essayer d'y répondre ici.

a+
nicolas

Bonjour et Bienvenue!

Je me permets de rappeler à tous le site de Nicolas Sceaux :

http://nicolas.sceaux.free.fr/

Si le code de ses réalisations pourrait paraître effrayant pour certains (il y a beaucoup de Scheme),
regardez le résultat de L'art de Toucher le clavecin, vous mesurerez toute la puissance et la
beauté de Lilypond et des logiciels libres. Un travail, une mise en page magnifique.
Que voilà un beau cadeau pour les Fêtes, au téléchargement.

Simplement merci.

···

--
Phil.
http://superbonus.project.free.fr

Le lien pour télécharger le .ly est incorrect il faut rajouter /clavecin avant
le nom du fichier...

···

Le lundi 26 novembre 2007, Philippe Hezaine a écrit :

regardez le résultat de L'art de Toucher le clavecin

--
Cordialement, Daniel Cartron
« Un jeune enfant, sur son pot, s'efforçait.
  Moralité : Le petit poussait »
Alphonse Allais

Nicolas Sceaux a écrit :

Bonjour,

Voici un petit mot à la liste pour dire que je viens de m'y abonner.
Donc si vous avez des questions sur (en vrac) comment faire des fonctions
musicales, des commandes de textes, ou plus généralement des bidouilles
en Scheme, et que ça vous pose problème de les exprimer en anglais sur
les autres listes, je peux essayer d'y répondre ici.

a+
nicolas

J'ai un petit problème avec emacs22 et lyqi : Je suis sous Lenny/Debian il est impossible de taper un des caractères "()<>~{}| ". C-h k renvoie toujours undefined pour ces caractères.
Ce n'est pas très grave il suffit que je pense à utiliser emacs21 pour éditer du lilypond, mais Emacs22 est maintenant la version par défaut sous Lenny, je crois.
Au passage, bravo et merci lyqi que j'utilise en conjonction avec rumor, et qui forme un ensemble particulièrement efficace pour éditer des sources Lilypond.

Cordialement
JJR.

···

--
Parler pour ne rien dire ou ne rien dire pour parler sont les deux
principes majeur de tout ceux qui ferait mieux de la fermer avant de
l'ouvrir.
  -+- Pierre Dac -+-

Bienvenue Nicolas,

tu es certainement le plus expérimenté en Scheme sur cette liste !

Le trafic est très variable mais bien plus faible que celui de
lilypond-user, nous ne croulons pas (encore) sous les messages :slight_smile:

Salutations lilypondesques
John

···

Le dimanche 25 novembre 2007 à 21:27 +0100, Nicolas Sceaux a écrit :

Bonjour,

Voici un petit mot à la liste pour dire que je viens de m'y abonner.
Donc si vous avez des questions sur (en vrac) comment faire des
fonctions
musicales, des commandes de textes, ou plus généralement des bidouilles
en Scheme, et que ça vous pose problème de les exprimer en anglais sur
les autres listes, je peux essayer d'y répondre ici.

Bonjour Nicolas,

Je suis intéressé par la programmation en Scheme (notamment pour la génération de partitions avec notes aléatoires (voir éventuellement un snippet proposé vers mai 2007)), et pour mieux connaître Lilypond aussi.
Je suis néophyte en Scheme.
J'ai déjà été faire un petit tour de reconnaissance du côté de chez http://www.schemers.org/ sans plus.

Pourrais-tu m'indiquer un chemin pour trouver un éditeur Scheme, un descriprif des fonctions et règles de programmation. Et éventuellement où trouver des fonctions Lilypond déjà écrites (à titre d'exemple).

Merci pour ta réponse.
J'ai été très impressionné par le contenu de ton site et par la quantité de travail. Waow! Chapeau!

Charlie

···

#############################################

Nicolas Sceaux a écrit :

Bonjour,

Voici un petit mot à la liste pour dire que je viens de m'y abonner.
Donc si vous avez des questions sur (en vrac) comment faire des fonctions
musicales, des commandes de textes, ou plus généralement des bidouilles
en Scheme, et que ça vous pose problème de les exprimer en anglais sur
les autres listes, je peux essayer d'y répondre ici.

a+
nicolas

_______________________________________________
liste de diffusion lilypond-user-fr
lilypond-user-fr@gnu.org
http://lists.gnu.org/mailman/listinfo/lilypond-user-fr

Donc si vous avez des questions sur (en vrac) comment faire des
fonctions
musicales

Bonjour,

Des questions j'en ai plusieurs, mais pour commencer je voudrais savoir
comment utiliser le fichier accordion-defs-init.ly, je ne trouve aucune doc
là-dessus.

Ensuite j'aimerais bien pouvoir faire des tablatures pour accordéon diatonique
autrement qu'en bricolant les lyrics...

Voici ci-dessous un exemple de ce que je suis obligé de faire pour l'instant.

Pour explications un diatonique fonctionne un peu comme deux gros harmonicas
mis dans une boite. Donc si on pousse ou si on tire le soufflet, ça fait pas
la mm note. Il y a deux rangées de boutons sur le clavier (en général mais en
fait ça va de 1 à 3 en passant par 2 1/2, si si !), dans mon exemple le
clavier extérieur (11 boutons) est en sol, et l'intérieur (10 boutons) en do.
Et il n'y a pas d'autre altération que le fa# du clavier de sol, tout le
reste est bécarre. Les boutons sont numérotés en partant du grave vers
l'aigu, et on dit tout simplement qu'une note se fait avec le bouton 6 ou 7.
Si on veut dire qu'il faut tirer on a trois solutions selon les chapelles,
soit on écrit 6' et 7', soit on souligne le 6 et le 7, soit on écrit les
notes poussées au dessus d'une ligne et les tirées en dessous (et il y en a
qui cumulent !). Et si on joue sur les deux claviers on doit avoir deux
lignes de tablatures. J'espère que je suis compréhensible... Et en outre on
peut faire presque toutes les notes sur l'un ou l'autre clavier, hormis le
fa# et le fa bécarre qui ont leur clavier obligatoire. Donc on ne peut faire
de fonction qui trouverait automatiquement le bouton en fonction de la note,
sauf à rajouter un symbole supplémentaire après la note, et qui ne soit pas
déjà utilisé. Mettons ( et ) par exemple. Et si ça pouvait faire comme les
durées des notes, ce serait superbe... Sinon au moins j'aimerais avoir une
mise en page propre, avec un trait tout du long sous la portée, et surtout ne
plus être obligé de me taper tous ces "" parce que les chiffres sont inadmis
dans les lyrics...

Je suppose qu'il y a pas mal d'utilisateurs en irlande et ailleurs qui sont
confrontés à la saisie de partitions pour diatonique, mais je ne sais pas où
trouver l'info.

Bon maintenant mon fichier :

\include "italiano.ly"

\header {
  title = \markup { \override #'( font-name . "sans" ) "Scottish du père
Rouxel"}
   tagline = ""
  composer = \markup { \right-align { \override #'(
font-name . "sans" ) "Trad. Bretagne" } }
  }

Chant = \relative do'' {
  \clef treble
  \key sol \major
  \time 4/4

\repeat volta 2
  {
      sol8 la si la sol la si la
    sol4 si re si
    la8 sol fad sol la4 \times 2/3 {la8 la la }
  }
\alternative
  {
    { si8 do si la si4 sol8 sol16 sol }
    { si8 do si la sol2 }
  }
\bar "|."

\repeat volta 2
  {
    si4 si re do8 si
    la4 la re si
    la8 sol fad sol la4 \times 2/3 {la8 la la}
  }
\alternative
  {
    { si8 do si la si4 sol }
    { si8 do si la sol2 }
  }
\bar "|."
}

Paroles = \lyricmode
  {
    \repeat volta 2
      {
        "6" "7'" "7" "7'" "6" "7'" "7" "7'"
        "6" "7" "8" "7"
        "7'" "6" "6'" "6" "7'" "7'" "7'" "7'"
      }

    \alternative
      {
        {"7" "8'" "7" "7'" "7" "6" "6" "6"}
        {"7" "8'" "7" "7'" "6"}
      }

    \repeat volta 2
      {
        "7" "7" "8" "8'" "7"
        "7'" "7'" "8" "7"
        "7'" "6" "6'" "6" "7'" "7'" "7'" "7'"
      }

    \alternative
      {
        {"7" "8'" "7" "7'" "7" "6"}
        {"7" "8'" "7" "7'" "6"}
      }

  }

Accords = \chordmode
  {
    \repeat volta 2
    {sol1 sol re}

    \alternative
    {
    {sol} {sol}
    }

    \repeat volta 2
    {sol re2 sol re1}

    \alternative
    {
    {sol} {sol}
    }
  }

\score
  {
    <<

      \new ChordNames
      {
        \set chordChanges = ##f
        \Accords
      }

      \new Voice = "one"
      {
        \Chant
      }

      \new Lyrics
      \lyricsto "one"
      \Paroles

    >>
    \layout
      {
        \context
        {
          \Lyrics
          \override LyricText #'font-family = #'sans
          \override LyricText #'font-size = #-1
        }

        \context
        {
          \Score
          \override TextScript #'font-family = #'sans
          \override TextScript #'font-size = #-1
          \remove "Bar_number_engraver"
        }

        indent = 0\mm
      }
      
    \midi
      {
      }
  }

\paper {
  paper-width = 171\mm
  paper-height = 95\mm
  line-width = 160\mm
  }

#(set-global-staff-size 16) %% taille des portées

\version "2.11.20"

···

Le dimanche 25 novembre 2007, Nicolas Sceaux a écrit :

--
Cordialement, Daniel Cartron
« La boussole est une espèce de montre qui indique toujours midi et demie. »
François Cavanna - Le saviez-vous ?

Ensuite j'aimerais bien pouvoir faire des tablatures pour accordéon diatonique
autrement qu'en bricolant les lyrics...

[...]

Arrête-moi si j'ai mal compris :
En gros tu souhaiterais écrire la note puis un signe indiquant si c'est tiré ou
poussé, et que ça écrive la note + une indication consistant en un chiffre
correspondant à la hauteur de la note suivi éventuellement d'une apostrophe si
c'est tiré (ou l'inverse je ne sais plus).

On peut bricoler quelque chose.

Tout d'abord, on va choisir parmi les signes qui peuvent suivre une note dans le
langage LilyPond un que tu vas sacrifier pour noter que la note sera tirée, et
sans ce signe cela signifiera que la note est poussée. Je dis sacrifier car, dans
ce mode de saisie "accordéon diatonique", ce signe ne pourra plus avoir le sens
initial. On peut choisir par exemple le signe "!" (qui a normalement un effet sur
la présentation forcée de l'altération d'une note).

On voudrait écrire par exemple :

   \accordionmode { sol8 la! si sol! la si! }

et que ce soit rendu comme :

   <<
     \new Voice = "toto" { sol8 la si la sol la si }
     \new Lyrics \lyricsto "toto" \lyricmode { "6" "7'" "7" "7'" "6" "7'" "7" }
   >>

Avant d'aller plus loin, c'est bien ça ?

nicolas

···

Le 28 nov. 07 à 18:51, Daniel Cartron a écrit :

Tout de suite je corrige, je pense qu'il est plus judicieux d'indiquer sur
quel clavier on joue. Clavier extérieur ou intérieur. Le sens poussé ou tiré
en découlera forcément, mais ma pratique de l'instrument me dit que c'est le
bon choix. En fait on indique non le sens tiré-poussé (c'est le bras gauche
qui fait ça) mais l'endroit où se posent les doigts de la main droite.

L'avantage énorme de ce choix (ainsi que je l'avais dit) c'est que pour une
bonne partie des morceaux on ne change pas de clavier, donc une seule saisie
en début de morceau (donc pourquoi pas un truc du style clef) et hop on n'a
plus rien à indiquer. Si le morceau impose des changements de clavier (ce
qu'on appelle le jeu "croisé" par opposition au "tiré-poussé") alors on les
note.

Bon ça demande une analyse trapue pour déterminer avec quel bouton et dans
quel sens on fait un mi par exemple, mais ce serait vraiment top...

Sinon ton idée est sympa mais je ne vois pas comment ça peut se faire ni si
c'est plus simple que mon idée...

En tout cas merci de te pencher sur mon pb... Et le fichier accordion existant
il sert à quoi ?

···

Le vendredi 30 novembre 2007, Nicolas Sceaux a écrit :

Arrête-moi si j'ai mal compris :
En gros tu souhaiterais écrire la note puis un signe indiquant si
c'est tiré ou
poussé

--
Cordialement, Daniel Cartron
« J'aime bien la mini-jupe. Je n'y vois que des avantages. »
Francis Blanche

Arrête-moi si j'ai mal compris :
En gros tu souhaiterais écrire la note puis un signe indiquant si
c'est tiré ou
poussé

Tout de suite je corrige, je pense qu'il est plus judicieux d'indiquer sur
quel clavier on joue. Clavier extérieur ou intérieur. Le sens poussé ou tiré
en découlera forcément, mais ma pratique de l'instrument me dit que c'est le
bon choix. En fait on indique non le sens tiré-poussé (c'est le bras gauche
qui fait ça) mais l'endroit où se posent les doigts de la main droite.

L'avantage énorme de ce choix (ainsi que je l'avais dit)

hm, j'ai dû sauté les lignes où tu expliquais ça. OK.

c'est que pour une
bonne partie des morceaux on ne change pas de clavier, donc une seule saisie
en début de morceau (donc pourquoi pas un truc du style clef) et hop on n'a
plus rien à indiquer. Si le morceau impose des changements de clavier (ce
qu'on appelle le jeu "croisé" par opposition au "tiré-poussé") alors on les
note.

Bon ça demande une analyse trapue pour déterminer avec quel bouton et dans
quel sens on fait un mi par exemple, mais ce serait vraiment top...

Mon inconnaissance complète de cet instrument et de sa notation m'empêche de
faire la moindre analyse. Si tu décris
  1) la façon dont tu voudrais faire la saisie
  2) le résultat que ça doit donner
on pourra trouver quelque chose.

Sinon ton idée est sympa mais je ne vois pas comment ça peut se faire ni si
c'est plus simple que mon idée...

J'avais une petite idée : analyser l'expression musicale, et en fonction de
la présence de la propriété correspondant au signe "!", ajouter ou non
l'apostrophe après le numéro. C'était prometteur.

En tout cas merci de te pencher sur mon pb... Et le fichier accordion existant
il sert à quoi ?

aucune idée

···

Le 1 déc. 07 à 00:08, Daniel Cartron a écrit :

Le vendredi 30 novembre 2007, Nicolas Sceaux a écrit :

Mon inconnaissance complète de cet instrument et de sa notation
m'empêche de
faire la moindre analyse. Si tu décris
1) la façon dont tu voudrais faire la saisie
2) le résultat que ça doit donner
on pourra trouver quelque chose.

.../...

J'avais une petite idée : analyser l'expression musicale, et en
fonction de
la présence de la propriété correspondant au signe "!", ajouter ou non
l'apostrophe après le numéro. C'était prometteur.

Oui c'est prometteur mais on peut encore faire mieux, mais c'est plus
difficile à coder... Je ne sais ce qui est possible.

Donc je vais expliquer du mieux que je peux. Ton idée d'ajouter l'apostrophe
en fonction du ! sous-entend je suppose que le numéro du bouton est calculé à
partir de la note saisie. Donc je pars de cette hypothèse.

Pour moi le plus intéressant est de noter sur quel clavier on joue, et que
cette notation soit rémanente, à savoir que tant que je n'ai pas indiqué un
changement de clavier on considère qu'on reste sur le mm. Ensuite en fonction
de la note indiquée il y a une correspondance entre la note et le bouton ET
le sens (donc apostrophe ou non)

Exemple :

clavier extérieur (en sol)
do = 4'
re = 5
mi = 5'
fa# = 6'
sol = 6
la = 7'
si = 7
do = 8

clavier intérieur (en do)
do = 3
re = 3'
mi = 4
fa = 4'
sol = 5
la = 5'
si = 6'
do = 6

Je n'ai pas mis tout le clavier mais je le ferai .

Donc si je saisis :
  sol8( la si la sol la si la
  sol4 si re si
  la8 sol fad sol la4 \times 2/3 {la8 la la }

en admettant que ( signifie clavier extérieur il faudrait que ça écrive :
Sol 6 7' 7 7' 6 7' 7 7' 6 7 8 7 7' 6 6' 6 7' 7' 7' 7'
Il faudrait que l'indication du clavier (Sol) soit marquée sur la ligne sous
la clé de sol.

Si je fais un changement de clavier (là je prend l'autre notation) :

  d''4( e'') fis''(
  g''4) a''( g'')
  fis''4( e'') d''(
  c''2.

on doit avoir (il faut une ligne entre les deux claviers) :

Sol 7' 8' 9' 8' 7' 6

···

Le samedi 1 décembre 2007, Nicolas Sceaux a écrit :
___________________________________________________________________________________
Do 6' 7' 7' 6'

Au niveau des symboles des claviers les () ne sont pas forcément les plus
adaptés, j'ai mis n'importe quoi, je ne connais pas ce qui sert déjà. Parce
que si les deux rangs (deux claviers) sont la majorité, il y en a aussi à 3
claviers. Donc il faut trouver les trois symboles qui vont bien (des lettres
non utilisées, par exemple p q r ?). Ensuite il y a des diatos en sol/do,
mais aussi en do/fa, en la/ré, et les irlandais ont encore d'autres
arrangements qui se prêtent mieux à leur style (mais je sais plus quoi) donc
il faut un tableau de correspondance par clavier, et indiquer (à côté de la
clé ?) quelque chose comme :

\kbdp sol (le clavier p est en sol)
\kbdq do

ou bien
\kbd sol do

ce qui serait plus conforme aux habitudes. Ceci permet de charger les bons
tableaux. En fait les tableaux doivent permettre les correspondances en
notation a b c ou do re mi, et en notation relative ou absolue.

Encore un autre truc à prévoir : les variantes. En général le bouton 1 du
clavier sert très peu, voire jamais donc on y trouve souvent des altérations
supplémentaires. Celui de de sol fait :
sol''# = 1
fa''# = 1'
mais parfois on trouve des claviers sans altérations :
si' = 1
ré' = 1'

Il faudra tout simplement avoir un autre tableau que l'on nommerait solv (pour
sol variante, ou sol2...) ou autre notation adaptée et on le déclare ainsi en
en-tête. Ce qui permet d'ailleurs de pouvoir avoir son clavier personnalisé,
le diato a ça de sympa que tout le monde peut changer les notes qu'il veut où
il veut, il suffit de remplacer l'anche par une autre, et donc certains en
profitent.

Dernier point : les apoggiatures et autres ornementations du mm genre. Il
faudrait pouvoir dire qu'on les "tablaturise" ou non, en en-tête aussi.

Voilà je crois que j'ai tout dit. Il y a aussi des tablatures qui indiquent
les boutons des basses, mais ça complique beaucoup et indiquer les accords
avec \chordmode suffit largement à mon avis. En effet à la main gauche on n'a
que 8 boutons, groupés par deux, l'un faisant la fondamentale et l'autre
l'accord. Donc c'est facile de savoir quels boutons utiliser.

Sur ce bonne journée à tous.

--
Cordialement, Daniel Cartron
« L'important n'est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir. »
Bernard Werber - Le père de nos pères

Les claviers complets. Si le clavier est intérieur on ne dispose pas du 11ème
bouton mais je ne pense pas que ce soit gênant.

Sol

mib'' = 1
do#'' = 1' (j'avais fait une erreur dans mon mail précédent, j'avais noté le
clavier de fa)
  variante :
  si' = 1
  ré' = 1'
re = 2
fa# = 2'
sol = 3
la = 3'
si = 4
do = 4'
re = 5
mi = 5'
fa# = 6'
sol = 6
la = 7'
si = 7
do = 8'
re = 8
mi = 9'
fa# = 10'
sol = 9
la = 11'
si = 10
do (n'existe pas)
re = 11

Do

sol# = 1
sib = 1'
  variante :
  mi = 1
  sol = 1'
sol = 2
si = 2'
do = 3
re = 3'
mi = 4
fa = 4'
sol = 5
la = 5'
si = 6'
do = 6
re = 7'
mi = 7
fa = 8'
sol = 8
la = 9'
si = 10'
do = 9
re n'existe pas
mi = 10

Fa (je ne le connais qu'en clavier intérieur donc 10 boutons)

do# = 1
mi# = 1'
  variante :
  la = 1
  do = 1'
do = 2
re n'existe pas
mi = 2'
fa = 3
sol = 3'
la = 4
sib = 4'
do = 5
re = 5'
mi = 6'
fa = 6
sol = 7'
la = 7
sib = 8'
do = 8
re = 9'
mi = 10'
fa = 9
sol n'existe pas
la = 10

Pour la hauteur des notes en gros ça recouvre les lignes de la portée. Par
contre je vais vérifier mais il me semble que les altérations sur le bouton 1
sont une octave au-dessus de ce que l'on pourrait attendre. En attendant ça
ne change rien au principe, j'aurai juste à modifier les tableaux de
correspondance.

Sur certaines tablatures on trouve aussi l'indication du doigt à utiliser. on
a alors un truc du genre :

···

__________________________________________________

Sol 7' 7'
__________________________________________________

Do 8' 9' 8'
__________________________________________________
  2 1 3 1 2

La dernière ligne représente les doigts (1 = index...), et est écrite en plus
petit. Je pense qu'il faut utiliser la notation actuelle mais j'ai pas encore
testé pour voir où çà s'écrit.

Il faut aussi que je vérifie dans quel ordre on écrit les claviers. Je ne suis
pas certain que ce soit
Extérieur
Intérieur
mais peut-être le contraire...

Autre truc, il faudrait pouvoir écrire aussi des paroles, donc les tablatures
sont un truc à part, comme celles de guitare.

En ce qui concerne la notation, j'utilise les ' parce que c'est la seule façon
que j'ai trouvée de noter ça sous forme de paroles, mais il y a plusieurs
écoles de tablatures, ce serait bien de pouvoir choisir le style qu'on veut.
Une fois l'analyse faite, c'est juste savoir comment on écrit les choses.

Donc il y a ceux qui utilisent les ', ceux qui soulignent les notes tirées, et
ceux qui mettent au dessus d'une ligne les poussés et en dessous les tirés.
Cette dernière méthode a l'avantage de permettre de noter les trois claviers
sur une seule ligne : 5 sur le premier clavier, 5' sur le deuxième et 5" sur
l'éventuel troisième. L'inconvénient, c'est moins parlant graphiquement que
la méthode que j'indique, et qui est probablement plus simple à mettre en
oeuvre. Et il y en a qui conbinent, j'ai déjà vu des soulignés sous la ligne,
c'est du double emploi mais c'est lisible par deux écoles. Et si on souligne
Et qu'on met ' ET sous la ligne tout le monde peut lire (bon je délire :slight_smile: ).

Du coup ça me fait penser à une autre notation possible des claviers :
clavier 1 : !
clavier 2 : !!
clavier 3 : !!!
C'est plus clair pour savoir de quel clavier on parle.

Pour les hauteurs exactes des notes, notamment les boutons 1, je devrais
savoir ça ce soir.

A+

--
Cordialement, Daniel Cartron
« Un homme qui parle trois langues est trilingue. Un homme qui parle deux
langues est bilingue. Un homme qui ne parle qu'une langue est anglais. »
Claude Gagnière

Il n'y apas d'autre chemin que lire des tutoriels ou des bouquins (par exemple sur
www.schemers.org), et expérimenter en même temps. LilyPond utilise l'implémentation
de Scheme qui s'appelle guile. Il y en a d'autres qui sont fournies avec des éditeurs
complets, voir par exemple <http://www.plt-scheme.org>
Mais si tu veux te concentrer sur l'utilisation de scheme pour LilyPond, il vaut mieux
ne considérer que Guile, par exemple en utilisant l'éditeur GNU Emacs.

Quant au code déjà écrit, regarde dans les sources de LilyPond, en particulier les
fichiers ly/music-functions-init.ly pour les fonctions manipulant des expressions
musicales et scm/define-markup-commands.scm pour les commandes fabriquant des
indications textuelles.

nicolas

···

Le 28 nov. 07 à 09:43, Ledocq-Boccart a écrit :

Bonjour Nicolas,

Je suis intéressé par la programmation en Scheme (notamment pour la génération de partitions avec notes aléatoires (voir éventuellement un snippet proposé vers mai 2007)), et pour mieux connaître Lilypond aussi.
Je suis néophyte en Scheme.
J'ai déjà été faire un petit tour de reconnaissance du côté de chez http://www.schemers.org/ sans plus.

Pourrais-tu m'indiquer un chemin pour trouver un éditeur Scheme, un descriprif des fonctions et règles de programmation. Et éventuellement où trouver des fonctions Lilypond déjà écrites (à titre d'exemple).

Ce que tu souhaites dépasse très largement le cadre ce qu'on peut faire en
quelques heures...

···

Le 1 déc. 07 à 10:35, Daniel Cartron a écrit :

Les claviers complets. Si le clavier est intérieur on ne dispose pas du 11ème
bouton mais je ne pense pas que ce soit gênant.
[...]

Pour récapituler :
Quand tu as un fichier master.ly à la racine,
que tu inclus dedans un fichier instruments.ly situé dans un
sous-répertoire orchestre/,
et que dans cet autre fichier tu inclus un fichier bois.ly situé dans
le même répertoire,

il ne faut pas écrire \include "bois.ly" mais contre toute attente...
\include "orchestre/bois.ly" !

J'ai vu que dans ton code Scheme tu t'y prends complètement
différemment, notamment avec ta fonction \includeScore si mes
souvenirs sont bons, qui tient compte du "path" courant, remonte dans
les sous-répertoires etc... peux-tu nous en dire davantage ?

Cet article décrit l'idée :

   <http://nicolas.sceaux.free.fr/index.php/2006/07/01/9&gt;

Au fait, j'ai une deuxième question : peut-on dire à lilypond
d'inclure un fichier s'il existe, et sinon d'en inclure un autre ?
(histoire de pouvoir avoir un même fichier master pour des formations
différentes) Je sais faire cela en /bin/bash, mais pas en Scheme...

On peut. Ce ne sera pas aussi souple que \include, dans la mesure où,
comme on utilise pour cela des fonctions musicales, on ne pourra
appeler ces fonctions que dans un contexte où une expression musicale
est acceptée.

Je t'invite à jeter un coup d'œil si le cœœur t'en dit (c'est pas forcément
super digeste) aux parties instrumentales séparées que j'ai faite pour
Armide de Lully. Il y a un unique fichier principal, définissant toutes
les inclusions de pièces, titres, etc. Et en fonction d'un paramètre passé
sur la ligne de commande, vont être incluses les notes correspondant à
l'instrument choisi, éventuellement des silences si l'instrument ne joue
pas. Ainsi j'ai un seul fichier contenant la structure (incluant toutes
les pièces depuis l'ouverture jusqu'au final, et les titres, table des
matières, etc), ce qui rend la maintenance plus aisée. Les fichiers
contenant les notes pour chaque instruments sont bien sûr les mêmes que
pour le conducteur.

   <http://nicolas.sceaux.free.fr/index.php/2007/02/20/21&gt;

nicolas

···

Le 25 nov. 07 à 23:20, Valentin Villenave a écrit :

Je m'en doute bien mais comme tu me demandais ce que je souhaite, j'ai répondu
dans ce sens. Maintenant si tu me dis ce que tu peux, qui n'est pas ce que je
veux, je pense que ce que tu es dispo à faire sera déjà un grand pas en
avant. Et j'en profite pour te remercier infiniment car mm si tu me dis que
ça ne se fera pas en qq heures tu sous-entends que c'est faisable, et c'est
déjà beaucoup.

Je suis prêt à essayer de me mettre à scheme, mm si je ne suis pas un
programmeur de base. Ce que tu feras éventuellement me permettra de
comprendre comment tu fais (sauf si tu es trop fortiche, j'aurai de la peine
à suivre). Je pense que la façon dont les tablatures de guitare ou autre est
un bon point de départ. Le tout est de savoir quels fichiers étudier et sous
quel angle.

Pour l'instant j'ai bien étudié ce que devrait être idéalement une génération
de tablatures diato, et les mails suivants le montreront, car mm si ce n'est
pas toi qui fait le boulot au moins le cahier des charges aura avancé. Je
suis convaincu qu'on est nombreux à avoir ce besoin en europe, où ce type
d'accordéon est répandu, ainsi que sur le contient nord-américain. Donc je
vais continuer à écrire ici le fruit de mes réflexions, comme ça au moins ça
sera accessible et mémorisé.

Et maintenant à toi de me dire ce que tu envisageais de faire, que je
comprenne...

Et encore une fois merci beaucoup.

···

Le samedi 1 décembre 2007, Nicolas Sceaux a écrit :

Ce que tu souhaites dépasse très largement le cadre ce qu'on peut
faire en
quelques heures...

--
Cordialement, Daniel Cartron
« D'après Euclide, un carré est un quadrilatère dont les quatre angles sont
droits et les quatre côtés égaux. D'après Sophicléide, le carré est un
triangle qui a réussi ou une circonférence qui a mal tourné. »
Pierre Dac

Encore un truc sur les correspondances bouton/note, après avoir fouille le web
pour voir les différents claviers, je constate qu'ils sont tous conçus de la
mm façon, et donc qu'on peut s'affranchir des tableaux de correspondance en
remplaçant par une fonction.

Voici comment c'est fait : le 3 poussé donne la tonique. Mettons do. Le 4
poussé la tierce, mi, et le 5 poussé la quinte, sol. Le 6 l'octave, le 7 sa
tierce, le 8 sa quinte et idem pour 6 10 11. Et on rajoute les autres notes
sur les tirés, à savoir seconde, quarte, sixte et septième... Comme il y a 4
tirées pour 3 poussées on a un décalage à chaque octave. Il faut vraiment
considérer que la logique du clavier démarre au bouton 3, les deux premiers
ayant apparemment été rajoutés ultérieurement mais je n'ai pas encore trouvé
d'explications à ça...

Sur mon sol/do la tonique est le sol 2 et le do 2 (g' et c' en notation
absolue). Je suppose que sur les autres claviers c'est pareil.

Pour les bontons 1 et 2 c'est comme si on avait un bouton 0 qui serait une
octave en dessous la tonique, en tout cas pour la version "variante" (encore
que le 1 tiré est une quinte), la version standard est différente pour le 1,
j'y reviens plus bas.

bouton 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
poussé 3ce 5te ton 3ce 5te 8ve 3ce 5te 8ve 3ce 5te
tiré 5te 7me 2nd 4te 6te 7me 2nd 4te 6te 7me 2nd

En version standard, le 1 intérieur est une (voire deux) octave et un demi-ton
au dessus du 2, tant en poussé qu'en tiré. Sur l'extérieur, le poussé est
aussi une octave et un demi-ton au dessus du 2, mais le tiré est un ton
en-dessous le poussé. Pour ces notes comme mon clavier est un clavier d'il y
a 30 ans, les altérations devenues standard ne se faisaient pas, donc faut
que je regarde sur un autre, mais ma fille n'est pas là en ce moment, et son
diato non plus.

Autre chose, j'ai bien regardé les différentes tonalités existantes dans
différents pays, il s'avère que le clavier intérieur est quasiment toujours
une quarte au dessus de l'extérieur. Ex : sol/do, la/ré, Ré/Sol, Sib/Mib,
etc... Donc à part la particularité du bouton 1 il suffit de connaître la
tonique du clavier extérieur et tout le reste suit. Je n'en ai pas de
certitude, mais j'ai comme l'intuition que cet écart d'une quarte est idéal
pour que le maximum de notes soient poussées sur un clavier et tirées sur
l'autre.

Par ailleurs une tablature sera toujours identique pour un morceau donné,
quelle que soit la tonalité dans laquelle on joue. Sur un clavier de sol on
joue en sol majeur ou son relatif mineur, sur un clavier de do en do, etc.
Donc à partir du moment où on définit \key on a normalement tout dit. Sauf
que si on ne joue que sur un seul clavier (en do par exemple) ça peut être
sur un sol/do ou un do/fa. Il suffirait de dire que dans ce cas la tablature
ne montre que le clavier utilisé.

Corollaire de tout ça, on devrait pouvoir faire une moulinette qui transpose
une partition d'un diato à l'autre, en passant par les tablatures. De sol/do
à do/fa ou autre... On peut rêver...

En ce qui concerne les 2 rangs 1/2 ou 3 rangs il y a de trop nombreuses
variantes pour qu'on puisse raisonnablement imaginer un automatisme des
tablatures. Je pense qu'il faut laisser tomber ça. Et mm le bouton 1 je ne
l'ai jamais vu sur une tablature.

···

--
Cordialement, Daniel Cartron
« Je prends le monde tel que je suis. »
Louis Scutenaire

Bonjour,

En tout cas merci de te pencher sur mon pb... Et le fichier accordion existant
il sert à quoi ?

aucune idée

s'il s'agit du fichier accordion-defs-init.ly...
il pourrait s'agir d'un fichier qui semble inachevé puisqu'il semble ne donner que des définitions de fonctions.

Ces fonctions semblent relatives aux claviers gauche ( accStdbase **; accFreebase *** et accBayanbase ****) et droit (accDiscant * ) de l'accordéon chromatique; pour préciser les sonorités respectives à indiquer sur la partition, suivant le type d'accordéon chromatique (3 types différents distingués)
(...donc aucune utilité pour un diatonique)

* en allemand ou anglais le clavir droit (chant) se nomme Diskant ou Discant
** clavier (accompagnement) de basses dites standards groupant 3 rangées de basses (seulement les 12 notes d'un seul octave répétées 5, 8 ou 10 fois selon la grandeur de l'accordéon) et 3 rangées d'accords préfabriqués (voir les sites dédiés à l'accordéon pour détails)
c'est typiquement le cas de l'accordéon "Musette"
*** en plus du clavier décrit en **, certains accordéons "Free Bass" comportent plusieurs octaves de basses en plus du clavier dit standard (soit en touches ajoutées, soit par l'action d'une "pédale" qui convertit les rangées d'accords du clavier standard en basses pures sur 3 ou 4 octaves.
**** l'accordéon Bayan (appellation russe - voir wikipedia pour détails) ou encore "accordéon de concert" répond à la description sous *** ; il comporte en plus un nombre plus étendu de registres que le free Bass (jusqu'à une petite trentaine) réalisant les combinaisons de mélange des sons de 4 à 5 jeux de lames vibrantes différentes pour le clavier droit et 4 jeux de lames vibrantes différentes pour le clavier gauche (un "Bayan" peut peser jusqu'à 15 kilos); c'est un peu comme un orgue d'église; cet accordéon permet de jouer des partitions classiques (exemple fugues de Bach etc..);

les lettres T F E S se rapportent aux jeux de lames (2, 4, 8, 16, du plus aigu au plus bas) mis en combinaisons, et qui sont indiqués sur la partition suivant la sonorité souhaitée à la main droite et à la main gauche.

une autre fonction accMusette existe dans la doc Lilypond qui donne une idée du symbole utilisé sur la partition pour la sonorité "Musette"
voir aussi le site

http://pagesperso-orange.fr/cavagnolo/it.html

sur le site du fabricant Cavagnolo, sous "infos techniques", et qui donne un très bel aperçu de ces symboles;

Accordéonistiquement, Lilypondesquement,
Bien à vous

Charlie