Lilypond sur Wikibook

Bonjour,

je suis tombé par hasard sur un manuel consacré à Lilypond sur le site de WikiBook <http://fr.wikibooks.org/&gt; s'intitulant "Introduction à Lilypond <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction\_à\_LilyPond&gt;&quot;\. Peut-être certains dans ce groupe y participent déjà ?

Quoiqu'il en soit j'en ai profité pour faire un petit paragraphe sur Frescobaldi dans le 1er chapitre "Principe général", rubrique "Programme dans un environnement graphique". Puis-je suggérer aux utilisateurs de JEdit et du plugin qui va bien d'y présenter cette solution ? D'autant que cette dernière a le mérite d'être indépendante du système d'exploitation.

Le n'ai encore guère eu le temps d'explorer la suite mais je suppose qu'il y a matière à partager nos connaissances.

Table des matières :

   1. Principe général
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/Principe_général&gt;
   2. La hauteur des notes
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/La_hauteur_des_notes&gt;
   3. Le rythme
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/Le_rythme&gt;
   4. Une ligne mélodique complète
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/Une_ligne_mélodique_complète&gt;
   5. Partition de chant et grille d'accords
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/Partition_de_chant_et_grille_d'accords&gt;
   6. Association de plusieurs voix
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/Association_de_plusieurs_voix&gt;
   7. Gestion de partitions volumineuses
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/Gestion_de_partitions_volumineuses&gt;
   8. Notation spécifique à certains instruments
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/Notation_spécifique_à_certains_instruments&gt;
   9. Mise en forme d'une partition
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/Mise_en_forme_d'une_partition&gt;
  10. Génération d'un fichier de son
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/Génération_d'un_fichier_de_son&gt;
  11. Programmation
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/Programmation&gt;
  12. Index
      <http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond/Index&gt;

Pour ma part, en complément de ce manuel somme toute classique dans sa forme, j'aimerai assez trouver / créer un "Lilypond par l'exemple". Malheureusement en dehors des partitions de Jazz je ne connais pas grand chose. L'aventure tenterait-elle quelques-uns ici ?

···

--
Vincent Gay - mailto:****@****
« Chacun devrait faire un geste afin que Wikipédia demeure sans publicité. » <http://wikimediafoundation.org/wiki/Global_Support/fr&gt;

Ce manuel est tout à fait non-officiel, et n'est pas franchement tenu
à jour. C'est une initiative sympa, à laquelle j'ai un tout petit peu
contribué en mon temps, avant de réaliser qu'il y avait peut-être des
façons plus urgentes ou utiles de faire progresser le projet
LilyPond...

L'idéal est de se concentrer sur les ressources existantes : le manuel
d'initiation, par exemple,
http://lilypond.org/doc/v2.13/Documentation/learning/ qui se veut
justement une forme d'apprentissage "par l'exemple".

Cordialement,
V. Villenave.

···

2010/3/8 Vincent Gay <****@****>:

je suis tombé par hasard sur un manuel consacré à Lilypond sur le site de
WikiBook <http://fr.wikibooks.org/&gt; s'intitulant "Introduction à Lilypond
<http://fr.wikibooks.org/wiki/Introduction_à_LilyPond&gt;&quot;\. Peut-être
certains dans ce groupe y participent déjà ?

Bonjour Valentin,

Que le projet ne soit pas vivant serait effectivement un problème mais qu'il ne soit pas officiel ne me gène absolument pas. Au contraire il me semble que la multiplicité des approches devrait contribuer à la popularité de notre logiciel.
Par ailleurs nous connaissons tous la pertinence de l'approche WikiMedia et des liens réciproques ne peuvent que renforcer le mouvement des logiciels libres (et de toutes les licences libres).

Par ailleurs je pense pas que l'on puisse opposer le niveau d'exigence et d'exhaustivité de la documentation officielle à un essai de vulgarisation "grand public" tout aussi nécessaire.

Dans le premier cas le public visé est, pour le moins, celui d'utilisateurs confirmés capables de passer des heures carrées sur des pages web de plusieurs MB pour trouver la réponse qui va bien à un point de détail. Dans le second cas ce sont, au mieux, des amateurs éclairés qui souhaitent obtenir rapidement une réponse à un besoin immédiat.

Pour les premiers le site est assez bien conçu, voire agréable, notamment avec ses grosses pages permettant des recherches directement dans le texte tout en disposant d'un menu clair sur la gauche. À condition toutefois d'être suffisamment à l'aise avec la langue anglaise, car toute tentative de traduire un tel volume avant qu'il ne soit périmé par l'arrivée d'une nouvelle version et condamnée d'avance. Et rien n'est plus frustrant qu'une documentation incomplète ! Partially up to date... C'est dèjà un miracle.

Pour les seconds un tel site est tout simplement une abomination ! Ne me dis pas que tu n'as jamais vu la tête d'un utilisateur moyen de Finale devant une telle cathédrale ! Ou alors il faut que je te présente mon pianiste :stuck_out_tongue:

Quand à penser que "Documentation/learning/ se veut justement une forme d'apprentissage par l'exemple"... Nous devons avoir des conceptions très éloignées de ce qu'est un apprentissage par l'exemple ! Ce que j'imagine correspond davantage à ce que l'on pourrait appeler une "étude de cas", où l'on pourrait décortiquer à travers un exemple concret (_et complet_) les besoins d'un chef de chœur (ou d'harmonie), d'un prof de musique, d'un quatuor à corde, d'un quintet de Jazz, d'un groupe de rock... L'idée est de présenter d'abord le résultat à obtenir, puis d'expliquer pas à pas comment y arriver. Cela ne remplacerait pas le manuel, auquel il serait fait nécessairement référence, mais constituerait une sorte de bréviaire orienté utilisateur, une manière d'aider à mettre le pied à l'étrier.

Tout le monde n'a pas ta connaissance de la logique Lilypond, Valentin : pour moi participer à la rédaction voire même à la traduction de la doc officielle est tout simplement inimaginable. La seule chose que je sache faire c'est d'expliquer comment j'utilise cet outil merveilleux pour mes besoins personnels, espérant ainsi économiser à autrui le temps que j'ai passé à son apprentissage et à sa (très partiale) compréhension. Et ce n'est déjà pas petite affaire !

Cordialement

···

Le 08/03/2010 11:20, Valentin Villenave a écrit :

Ce manuel est tout à fait non-officiel, et n'est pas franchement tenu
à jour. C'est une initiative sympa, à laquelle j'ai un tout petit peu
contribué en mon temps, avant de réaliser qu'il y avait peut-être des
façons plus urgentes ou utiles de faire progresser le projet
LilyPond...
L'idéal est de se concentrer sur les ressources existantes : le manuel
d'initiation, par exemple,
http://lilypond.org/doc/v2.13/C.
   
--
Vincent Gay - mailto:****@****
« Chacun devrait faire un geste afin que Wikipédia demeure sans publicité. » <http://wikimediafoundation.org/wiki/Global_Support/fr&gt;

Le 08/03/2010 20:13, Vincent Gay disait :

Ce manuel est tout à fait non-officiel, et n'est pas franchement tenu
à jour. C'est une initiative sympa, à laquelle j'ai un tout petit peu
contribué en mon temps, avant de réaliser qu'il y avait peut-être des
façons plus urgentes ou utiles de faire progresser le projet
LilyPond...
L'idéal est de se concentrer sur les ressources existantes : le manuel
d'initiation, par exemple,
http://lilypond.org/doc/v2.13/C.

Bonjour Valentin,

Que le projet ne soit pas vivant serait effectivement un problème mais
qu'il ne soit pas officiel ne me gène absolument pas. Au contraire il me
semble que la multiplicité des approches devrait contribuer à la
popularité de notre logiciel.
Par ailleurs nous connaissons tous la pertinence de l'approche WikiMedia
et des liens réciproques ne peuvent que renforcer le mouvement des
logiciels libres (et de toutes les licences libres).

Par ailleurs je pense pas que l'on puisse opposer le niveau d'exigence
et d'exhaustivité de la documentation officielle à un essai de
vulgarisation "grand public" tout aussi nécessaire.

Dans le premier cas le public visé est, pour le moins, celui
d'utilisateurs confirmés capables de passer des heures carrées sur des
pages web de plusieurs MB pour trouver la réponse qui va bien à un point
de détail. Dans le second cas ce sont, au mieux, des amateurs éclairés
qui souhaitent obtenir rapidement une réponse à un besoin immédiat.

Pour les premiers le site est assez bien conçu, voire agréable,
notamment avec ses grosses pages permettant des recherches directement
dans le texte tout en disposant d'un menu clair sur la gauche. À
condition toutefois d'être suffisamment à l'aise avec la langue
anglaise, car toute tentative de traduire un tel volume avant qu'il ne
soit périmé par l'arrivée d'une nouvelle version et condamnée d'avance.
Et rien n'est plus frustrant qu'une documentation incomplète ! Partially
up to date... C'est déjà un miracle.

Le problème réside dans le fait que ceux qui contribuent à la
traduction de la masse documentaire de Lilypond vers le français se
comptent sur les doigts d'une seule main.

Pour les seconds un tel site est tout simplement une abomination ! Ne me
dis pas que tu n'as jamais vu la tête d'un utilisateur moyen de Finale
devant une telle cathédrale ! Ou alors il faut que je te présente mon
pianiste :stuck_out_tongue:

J'ai le PDF (plus d'un millier de pages) de la documentation de
Finale 2003 : bof ! Et l'utilisateur moyen de Finale passe la plupart
de son temps à chasser le mulot.

Quand à penser que "Documentation/learning/ se veut justement une forme
d'apprentissage par l'exemple"... Nous devons avoir des conceptions très
éloignées de ce qu'est un apprentissage par l'exemple ! Ce que j'imagine
correspond davantage à ce que l'on pourrait appeler une "étude de cas",
où l'on pourrait décortiquer à travers un exemple concret (_et complet_)
les besoins d'un chef de chœur (ou d'harmonie), d'un prof de musique,
d'un quatuor à corde, d'un quintet de Jazz, d'un groupe de rock...
L'idée est de présenter d'abord le résultat à obtenir, puis d'expliquer
pas à pas comment y arriver. Cela ne remplacerait pas le manuel, auquel
il serait fait nécessairement référence, mais constituerait une sorte de
bréviaire orienté utilisateur, une manière d'aider à mettre le pied à
l'étrier.

Auriez-vous abandonné avant d'arriver à la section 5.5.3 du manuel d'initiation ? Avant de faire des dictées d'accords, j'ai commencé par apprendre les notes en clef de sol, puis le rythme, puis fait des dictées à 1 voix, avant d'être dans le bureau de Pierre Villette pour l'oral de fin d'année.

Tout le monde n'a pas ta connaissance de la logique Lilypond, Valentin :
pour moi participer à la rédaction voire même à la traduction de la doc
officielle est tout simplement inimaginable. La seule chose que je sache
faire c'est d'expliquer comment j'utilise cet outil merveilleux pour mes
besoins personnels, espérant ainsi économiser à autrui le temps que j'ai
passé à son apprentissage et à sa (très partiale) compréhension. Et ce
n'est déjà pas petite affaire !

Sur ce, je retourne à ma traduction de l'essai...

Cordialement,
Jean-Charles

···

Le 08/03/2010 11:20, Valentin Villenave a écrit :

Le problème réside dans le fait que ceux qui contribuent à la
traduction de la masse documentaire de Lilypond vers le français se
comptent sur les doigts d'une seule main.

Je le conçois bien. D'une manière générale ceux qui travaillent et militent bénévolement à quelque cause que ce soit ne sont pas légions.

Et l'utilisateur moyen de Finale passe la plupart
de son temps à chasser le mulot.

Oui, nous sommes d'accord, et lui représente légion !

Auriez-vous abandonné avant d'arriver à la section 5.5.3 du manuel d'initiation ?

Heu... pas trouvé de section 5 :frowning:

1. Tutorial Basics of typesetting with LilyPond.
2. Common notation Writing very commmon notation.
3. Fundamental concepts Basic concepts required for reading the rest of the manuals.
4. Tweaking output Introduction to modifying output.

Appendices

A. Templates Ready-made templates.
B. GNU Free Documentation License License of this document.
C. LilyPond index

Avant de faire des dictées d'accords, j'ai commencé par apprendre les notes en clef de sol, puis le rythme, puis fait des dictées à 1 voix, avant d'être dans le bureau de Pierre Villette pour l'oral de fin d'année.

Pour ma part je ne suis qu'un modeste saxophoniste amateur qui a appris un peu de musique dans une harmonie municipale, en marchant au pas et en essayant d'écouter les autres instrumentistes.

Sur ce, je retourne à ma traduction de l'essai...

Je sens comme une trace de reproche et/ou d'amertume dans cet au revoir. Serait-ce le cas ? Si oui j'en serais désolé, je ne voulais que proposer mon modeste travail et mes tout aussi modestes réflexions.

Cordialement

···

Le 08/03/2010 20:59, Jean-Charles Malahieude a écrit :

--
Vincent Gay - mailto:****@****
« Chacun devrait faire un geste afin que Wikipédia demeure sans publicité. » <http://wikimediafoundation.org/wiki/Global_Support/fr&gt;

Que le projet ne soit pas vivant serait effectivement un problème mais
qu'il ne soit pas officiel ne me gène absolument pas. Au contraire il me
semble que la multiplicité des approches devrait contribuer à la popularité
de notre logiciel.

C'est exactement ce que je disais il y a quatre ans :slight_smile:

Pour les seconds un tel site est tout simplement une abomination ! Ne me dis
pas que tu n'as jamais vu la tête d'un utilisateur moyen de Finale devant
une telle cathédrale ! Ou alors il faut que je te présente mon pianiste :stuck_out_tongue:

Je serais curieux de voir la tête dudit utilisateur de Finale devant
un WikiBook quel qu'il soit...

(c'est dans cet état d'esprit que j'ai fait quelques tutoriels en
vidéo, au demeurant)

Quand à penser que "Documentation/learning/ se veut justement une forme
d'apprentissage par l'exemple"... Nous devons avoir des conceptions très
éloignées de ce qu'est un apprentissage par l'exemple ! Ce que j'imagine
correspond davantage à ce que l'on pourrait appeler une "étude de cas", où
l'on pourrait décortiquer à travers un exemple concret (_et complet_) les
besoins d'un chef de chœur (ou d'harmonie), d'un prof de musique, d'un
quatuor à corde, d'un quintet de Jazz, d'un groupe de rock... L'idée est de
présenter d'abord le résultat à obtenir, puis d'expliquer pas à pas comment
y arriver. Cela ne remplacerait pas le manuel, auquel il serait fait
nécessairement référence, mais constituerait une sorte de bréviaire orienté
utilisateur, une manière d'aider à mettre le pied à l'étrier.

Le LSR propose quelques "templates", à ce sujet :
http://lsr.dsi.unimi.it/LSR/Search?q=template

Tout le monde n'a pas ta connaissance de la logique Lilypond, Valentin :
pour moi participer à la rédaction voire même à la traduction de la doc
officielle est tout simplement inimaginable. La seule chose que je sache
faire c'est d'expliquer comment j'utilise cet outil merveilleux pour mes
besoins personnels, espérant ainsi économiser à autrui le temps que j'ai
passé à son apprentissage et à sa (très partiale) compréhension. Et ce n'est
déjà pas petite affaire !

Je peux tout à fait comprendre cela. Mais la doc "officielle" n'est
pas aussi ardue que tu te l'imagines (si elle l'est, c'est un bug).

Raconter ton cheminement de débutant avec LilyPond me semble tout à
fait intéressant et utile. Cependant une série de billets de blog
serait peut-être plus indiquée qu'un WikiBook ?

···

2010/3/8 Vincent Gay <****@****>:

2010/3/8 Jean-Charles Malahieude <****@****>:

Et l'utilisateur moyen de Finale passe la plupart
de son temps à chasser le mulot.

Excellent ! Celle-là, je la garde dans mon stock d'aphorismes...

Valentin

Le 08/03/2010 21:21, Vincent Gay disait :

Auriez-vous abandonné avant d'arriver à la section 5.5.3 du manuel
d'initiation ?

Heu... pas trouvé de section 5 :frowning:

En Français : 5- Retouches de partitions / 5.5- Collisions d'objets /
5.5.3- Exemple concret.

Il y a eu du "changement de résidence" dans la version originale, pas encore transposé en français... C'est en 4.5.3 chez les rosbifs.

Sur ce, je retourne à ma traduction de l'essai...

Je sens comme une trace de reproche et/ou d'amertume dans cet au revoir.
Serait-ce le cas ? Si oui j'en serais désolé, je ne voulais que proposer
mon modeste travail et mes tout aussi modestes réflexions.

Sans rancune, j'essaie de temps en temps de solliciter quelques "bonnes âmes".

Il est temps d'aller grignoter, puis de reposer les yeux.

@+
Jean-Charles

···

Le 08/03/2010 20:59, Jean-Charles Malahieude a écrit :

Jean-Charles Malahieude a écrit :

Le 08/03/2010 20:13, Vincent Gay disait :

Ce manuel est tout à fait non-officiel, et n'est pas franchement tenu
à jour. C'est une initiative sympa, à laquelle j'ai un tout petit peu
contribué en mon temps, avant de réaliser qu'il y avait peut-être des
façons plus urgentes ou utiles de faire progresser le projet
LilyPond...
L'idéal est de se concentrer sur les ressources existantes : le manuel
d'initiation, par exemple,
http://lilypond.org/doc/v2.13/C.

Bonjour Valentin,

.........

Pour les premiers le site est assez bien conçu, voire agréable,
notamment avec ses grosses pages permettant des recherches directement
dans le texte tout en disposant d'un menu clair sur la gauche. À
condition toutefois d'être suffisamment à l'aise avec la langue
anglaise, car toute tentative de traduire un tel volume avant qu'il ne
soit périmé par l'arrivée d'une nouvelle version et condamnée d'avance.
Et rien n'est plus frustrant qu'une documentation incomplète ! Partially
up to date... C'est déjà un miracle.

Le problème réside dans le fait que ceux qui contribuent à la
traduction de la masse documentaire de Lilypond vers le français se
comptent sur les doigts d'une seule main.

........

Je me permets de "ramener ma fraise" mais je me suis proposé pour relire
une traduction et, je n'ai pas eu de réponse à mon envoi.

Je suppose que mon travail n'était pas bon et ai laissé tomber. Il faut
dire que ma "technique informatique" a de grandes lacunes mais comme on
ne veut pas de moi, je traduis pour moi même les pages qui m'intéressent
et les garde pour moi tout seul, na ! :-))

···

Le 08/03/2010 11:20, Valentin Villenave a écrit :

--
JJG

Oui... mais non ! Ce passage est excellent mais trop limité : 3 mesures, pas de mise en page, pas de \paper, de \layout, de \header... Un éudiant voulant publier sa première œuvre pour piano doit continuer à s'avaler tout le site.

Je sens bien qu'il va falloir que j'illustre mon propos par un exemple plus complet. Juste pour donner une idée je suis devant une page du New Real Book, je n'ai pas de photocopieuse et je veux la reproduire in extenso. Ou, pour faire moins débile, et puisque je commets aussi quelques compositions, je veux éditer mon "œuvre" pour les musiciens de mon quintet sous forme d'un directeur duquel sera dérivée la partie de chacun. De A jusqu'à Z.

- je détermine la structure, par ex Intro Thème (A A' B A) Interlude Chorus....reprise Thème Coda
- je crée une partie vide à laquelle j'applique les RehearsalMark, les renvois, alternatives, segno, coda, et tout le Saint-Frusquin
- je crée le(s) sections \paper, \layout et \header qui vont bien
- je fais un premier aperçu puis j'applique le \RemoveEmptyStaffContext dans le \layout pour rendre invisible la partie vide
- je crée une variable globale pour recevoir l'armure, le temps initial...
- je crée les différentes variables destinées à recevoir les parties SaxAlto = \relative c''' { \global } etc...
- je les remplis avec les exports de Rosegarden ou de NoteEdit... débarrassés des renvois, segno, coda... qui seront gérés par la partie vide
- je crée la variable destinée à recevoir les nom des accords et je la remplis à la pogne (je ne sais pas faire autrement)
- je fais un \include du fichier dans lequel j'ai décrit les nom d'accords personnalisés que j'utilise
- je crée la section \score qui va bien pour le directeur (StaffGroup, Staffs, PianoStaff et ChordNames)
- je fais un deuxième aperçu
- je corrige les articulations, nuances et autres indications
- je crée les sections \book pour chaque parties
- j'y crée les \score appropriés avec \transpose éventuel
- j'appuie sur le bouton imprimer et je file recevoir mon prix aux victoires de la musique

Pour toutes les parties "basiques" (expliquer les notes, le rythme...) je renvoie à un chapeau commun à tous les chapitres (quatuor à corde, œuvre chorale, petit journal....) _et_ au manuel

Bref mon pianiste (celui qui chasse le mulot et qui commet lui aussi quelques compositions) n'a plus aucune excuse pour me refiler un torchon bricolé à la va vite avec son Finale piraté.

Il y a aussi les exercices que je prépare pour mes élèves...

Voilà. Je suppose que l'on peut imaginer quantité d'autres situations proches du réel.

A+

···

Le 08/03/2010 21:43, Jean-Charles Malahieude a écrit :

Il y a eu du "changement de résidence" dans la version originale, pas encore transposé en français... C'est en 4.5.3 chez les rosbifs.

--
Vincent Gay - mailto:****@****
« Chacun devrait faire un geste afin que Wikipédia demeure sans publicité. » <http://wikimediafoundation.org/wiki/Global_Support/fr&gt;

Le source commenté est effectivement un outil didactique extrêmement intéressant. Je l'associerai volontiers à un pas à pas global (voir post précédent)

···

Le 08/03/2010 21:31, RESTIF a écrit :

1/ voici le début d'une partition
cad le résultat à obtenir dont tu parles

2/ voici également le pas à pas
cad la façon d'y arriver

--
Vincent Gay - mailto:****@****
« Chacun devrait faire un geste afin que Wikipédia demeure sans publicité. » <http://wikimediafoundation.org/wiki/Global_Support/fr&gt;

Je serais curieux de voir la tête dudit utilisateur de Finale devant
un WikiBook quel qu'il soit...
   

C'est justement le pari que j'aimerai tenter

(c'est dans cet état d'esprit que j'ai fait quelques tutoriels en
vidéo, au demeurant)
   
Que j'ai naturellement vu et qui ont contribué à l'expression de cette démarche. Disons qu'ils donnent franchement envie d'aller plus loin mais que leur forme (vidéo => pas de copié/collé, pas document, de source...) ne permet pas à mon pianiste de franchir le pas. IMHO.

Le LSR propose quelques "templates", à ce sujet :
http://lsr.dsi.unimi.it/LSR/Search?q=template
   
Pour utilisateur plus que dégrossi. Ça ne remplace pas

Je peux tout à fait comprendre cela. Mais la doc "officielle" n'est
pas aussi ardue que tu te l'imagines (si elle l'est, c'est un bug).
   
Ce n'est pas un bug : le tableau de bord d'un Airbus est forcement plus complexe que celui d'une 2CV
Par contre un saxophoniste de Jazz n'a pas forcement besoin de savoir écrire un laissezvibrer et les tablatures de guitares n'intéresse (à priori) que les guitaristes

Raconter ton cheminement de débutant avec LilyPond me semble tout à
fait intéressant et utile. Cependant une série de billets de blog
serait peut-être plus indiquée qu'un WikiBook ?
   
Ah non... un Wikibook permet un travail collaboratif qui serait bien plus compliqué dans le cadre d'un blog. De plus ce dernier ne dispose pas des menus et capacités éditrices d'un wiki, des possibilités de discussion, d'historique... Enfin de s'inscrire dans la ligne WikiMedia ne m'est pas indifférent.

Voilou, bonne nuit.

···

Le 08/03/2010 21:35, Valentin Villenave a écrit :

--
Vincent Gay - mailto:****@****
« Chacun devrait faire un geste afin que Wikipédia demeure sans publicité. » <http://wikimediafoundation.org/wiki/Global_Support/fr&gt;

Loin de moi l'idée de vouloir paraître insistant, mais as-tu regardé
http://lilypond.org/doc/v2.13/Documentation/learning/tutorial.fr.html
?

Cela me semble assez adapté à un utilisateur novice... En tout cas
nous aimerions que cela le soit !

Cordialement,
V. Villenave.

···

2010/3/8 Vincent Gay <****@****>:

Par contre un saxophoniste de Jazz n'a pas forcement besoin de savoir écrire
un laissezvibrer et les tablatures de guitares n'intéresse (à priori) que
les guitaristes

ce tutoriel est vraiment excellent !
merci à tous ceux qui y ont collaboré

FXJ
http://artcontemporain.midiblogs.com/

···

Le 8 mars 2010 à 23:57, Valentin Villenave a écrit :

http://lilypond.org/doc/v2.13/Documentation/learning/tutorial.fr.html

Arf... ça l'est, c'est indéniable. Mais :
- Cela suffit-t-il à un débutant pour rendre sa copie ?
- penses-tu qu'un novice acceptera de lire le premier mot d'un chapitre dont le titre est "Compilation d’un fichier" ?

En fait je penses que nous n'avons pas en tête le même public. Cela est sensible dès l'introduction : l'accent est mis sur le beau, la perfection, l'exhaustivité (du Grégorien à la musique contemporaine). On ne parle pas d'impression mais de gravure. Ce discours s'adresse à un professionnel, lequel est rarement un novice. Et encore : un professionnel aujourd'hui ne veut entendre parler que de rentabilité. Il faudrait aussi lui démontrer qu'avec Lilypond il ira aussi vite, voire plus vite, qu'avec Sybelius (ce dont je n'ai pas la moindre idée).

Le public auquel j'ai personnellement affaire est exclusivement un public de musiciens amateur ou, dans le meilleur des cas, d'animateurs d'écoles de musique. Et je pense qu'à eux aussi Lilypond peut être utile, mais il faut lui présenter les choses en rapport avec leurs pratiques.

Ma mère (75 ans) a été pendant des années animatrice (je n'ose pas dire chef) d'une chorale paroissiale. Les partitions qu'elle utilisait étaient des photocopies de photocopies de photocopies... tant et si bien que l'on ne lisait même plus le symbole du copyright :wink: . Elle a eu son premier PC à l'age de 62 ans et cela fait 10 ans qu'elle fonctionne avec Linux (d'abord Mandrake, maintenant Ubuntu). Un bon modèle adapté à SA chorale, un usage intensif du copié/collé et hop !

Mon pianiste, dont j'ai déjà tant parlé, se plaint de ne pas s'y retrouver dans ses partitions (il ignore l'usage du classeur) et m'a demandé qu'en bas de page figure systématiquement un rappel du titre et la date d'édition. 1/4 d'heure de recherche m'a permis de pondre ça :
date = #(strftime "%y%m%d" (localtime (current-time)))
\paper {
     oddFooterMarkup = \markup {
     \fill-line {
       \column { \fromproperty #'header:title }
       \column { \line {VG \date }} %référence
} } }

J'ai de nombreux copains musiciens amateurs comme moi, jazzmen pour l'essentiel mais aussi venant du rock ou de la chanson française. Tous ont des besoins d'édition de partition qu'ils résolvent comme ils peuvent avec des solutions généralement piratées. Si je leur parle de Lilypond ils ont tous un tic nerveux quand ils comprennent que ce n'est pas wysiwyg, du moins pas comme il l'entendent. Les seuls arguments qui tiennent c'est quand je fait "apparemment" facilement ce qu'eux ne savent pas faire. Comme je ne connais pas Finale j'ignore s'il faut mettre en cause le logiciel ou l'interface chaise/clavier.

C'est in fine cette souplesse extraordinaire de Lilypond qui me fait penser que, bien présenté dans un beau paquet cadeau, c'est une solution pour beaucoup de monde. Paradoxalement cette souplesse étant originaire d'une certaine complexité il vaut mieux, tout d'abord, éviter d'en parler. Il faut même réussir à la rendre sexy Melle Lily !

Pour ma part je suis venu à Lilypond grace à NoteEdit, sorte de petit séquenceur / éditeur pour Linux qui n'est plus maintenu aujourd'hui et qui dispose d'un export en .ly. Cela doit faire 8 ans si ma mémoire ne défaille pas trop.
Honnêtement cela rendait un travail de m.... mais comme j'avais décidé de fermer définitivement les Fenêtres de monsieur Portes je n'avais guère le choix, n'est-ce-pas ?
Toujours est-il qu'une demi journée après avoir rentré la première note à la souris je sortais une partition ! Bon, je ne raconte pas la gueule de la dite partition, mais je ramenais quelque-chose à la répétition. Et somme toutes pas plus horrible que ce que mon chasseur de mulot ramène aujourd'hui. Et sans me prendre la tête. Ensuite, petit à petit, j'ai cherché à rendre mon travail plus lisible et plus "agréable".

Ben voilà ce qu'il lui faut à mon public : un système qui, sans prendre la tête et dans un temps très court, répond à ses besoins immédiats. Là, maintenant, tout de suite. Est-ce possible avec Lilypond ? Oui, je le pense, à condition de mâcher le travail : tu commences là, tu fais ça, ça, ça et ça, tu cliques ici, tu mets ton nom là et roulez Marquise ! Les templates sont un bon point de départ, en les arrangeants un peu. Et dans un premier temps il n'est même pas la peine de trop insister sur la manière de saisir les notes : Rosegarden fait ça très bien. Au fait existe-t-il un équivalent sous Fenêtres, c'est à dire sachant exporter en Lily ?
Ce n'est que dans un deuxième temps que l'on peut lui donner l'envie d'aller plus loin, si le besoin s'en fait sentir. La notion de travail bien fait est très subjective, dépendant du niveau de départ et de ce que l'on voit ordinairement.

Encore une fois je m'en voudrais d'opposer les approches. car celle que je propose ne saurait exister sans celle que tu défends si bien. C'est parce que la documentation actuelle est de cette qualité que j'ai pu avancer un tant soit peu, mais tout le monde ne prend pas les mêmes chemins. Et sauf vouloir réserver Lily à des ingénieurs qui seraient en même temps premier prix de conservatoire (oui, je sais, j'exagère). il faudra bien se résoudre à parler le langage du vulgus peccum. Je ne sais pas coder, mon anglais est assez moyen, mais ça je pense savoir le faire :stuck_out_tongue:

Sur ce il est midi, bon appétit.

···

Le 08/03/2010 23:57, Valentin Villenave a écrit :

Loin de moi l'idée de vouloir paraître insistant, mais as-tu regardé
http://lilypond.org/doc/v2.13/Documentation/learning/tutorial.fr.html
?

Cela me semble assez adapté à un utilisateur novice... En tout cas
nous aimerions que cela le soit !
   

--
Vincent Gay - mailto:****@****
« Chacun devrait faire un geste afin que Wikipédia demeure sans publicité. » <http://wikimediafoundation.org/wiki/Global_Support/fr&gt;

Vincent Gay a écrit :

Loin de moi l'idée de vouloir paraître insistant, mais as-tu regardé
GNU LilyPond – Manuel d'initiation: 1. Tutoriel
?

Cela me semble assez adapté à un utilisateur novice... En tout cas
nous aimerions que cela le soit !
   

Arf... ça l'est, c'est indéniable. Mais :
- Cela suffit-t-il à un débutant pour rendre sa copie ?
- penses-tu qu'un novice acceptera de lire le premier mot d'un chapitre dont le titre est "Compilation d’un fichier" ?

En fait je penses que nous n'avons pas en tête le même public. Cela est sensible dès l'introduction : l'accent est mis sur le beau, la perfection, l'exhaustivité (du Grégorien à la musique contemporaine). On ne parle pas d'impression mais de gravure. Ce discours s'adresse à un professionnel, lequel est rarement un novice. Et encore : un professionnel aujourd'hui ne veut entendre parler que de rentabilité. Il faudrait aussi lui démontrer qu'avec Lilypond il ira aussi vite, voire plus vite, qu'avec Sybelius (ce dont je n'ai pas la moindre idée).

Le public auquel j'ai personnellement affaire est exclusivement un public de musiciens amateur ou, dans le meilleur des cas, d'animateurs d'écoles de musique. Et je pense qu'à eux aussi Lilypond peut être utile, mais il faut lui présenter les choses en rapport avec leurs pratiques.

Ma mère (75 ans) a été pendant des années animatrice (je n'ose pas dire chef) d'une chorale paroissiale. Les partitions qu'elle utilisait étaient des photocopies de photocopies de photocopies... tant et si bien que l'on ne lisait même plus le symbole du copyright :wink: . Elle a eu son premier PC à l'age de 62 ans et cela fait 10 ans qu'elle fonctionne avec Linux (d'abord Mandrake, maintenant Ubuntu). Un bon modèle adapté à SA chorale, un usage intensif du copié/collé et hop !

Mon pianiste, dont j'ai déjà tant parlé, se plaint de ne pas s'y retrouver dans ses partitions (il ignore l'usage du classeur) et m'a demandé qu'en bas de page figure systématiquement un rappel du titre et la date d'édition. 1/4 d'heure de recherche m'a permis de pondre ça :
date = #(strftime "%y%m%d" (localtime (current-time)))
\paper {
     oddFooterMarkup = \markup {
     \fill-line {
       \column { \fromproperty #'header:title }
       \column { \line {VG \date }} %référence
} } }

J'ai de nombreux copains musiciens amateurs comme moi, jazzmen pour l'essentiel mais aussi venant du rock ou de la chanson française. Tous ont des besoins d'édition de partition qu'ils résolvent comme ils peuvent avec des solutions généralement piratées. Si je leur parle de Lilypond ils ont tous un tic nerveux quand ils comprennent que ce n'est pas wysiwyg, du moins pas comme il l'entendent. Les seuls arguments qui tiennent c'est quand je fait "apparemment" facilement ce qu'eux ne savent pas faire. Comme je ne connais pas Finale j'ignore s'il faut mettre en cause le logiciel ou l'interface chaise/clavier.

C'est in fine cette souplesse extraordinaire de Lilypond qui me fait penser que, bien présenté dans un beau paquet cadeau, c'est une solution pour beaucoup de monde. Paradoxalement cette souplesse étant originaire d'une certaine complexité il vaut mieux, tout d'abord, éviter d'en parler. Il faut même réussir à la rendre sexy Melle Lily !

Pour ma part je suis venu à Lilypond grace à NoteEdit, sorte de petit séquenceur / éditeur pour Linux qui n'est plus maintenu aujourd'hui et qui dispose d'un export en .ly. Cela doit faire 8 ans si ma mémoire ne défaille pas trop.
Honnêtement cela rendait un travail de m.... mais comme j'avais décidé de fermer définitivement les Fenêtres de monsieur Portes je n'avais guère le choix, n'est-ce-pas ?
Toujours est-il qu'une demi journée après avoir rentré la première note à la souris je sortais une partition ! Bon, je ne raconte pas la gueule de la dite partition, mais je ramenais quelque-chose à la répétition. Et somme toutes pas plus horrible que ce que mon chasseur de mulot ramène aujourd'hui. Et sans me prendre la tête. Ensuite, petit à petit, j'ai cherché à rendre mon travail plus lisible et plus "agréable".

Ben voilà ce qu'il lui faut à mon public : un système qui, sans prendre la tête et dans un temps très court, répond à ses besoins immédiats. Là, maintenant, tout de suite. Est-ce possible avec Lilypond ? Oui, je le pense, à condition de mâcher le travail : tu commences là, tu fais ça, ça, ça et ça, tu cliques ici, tu mets ton nom là et roulez Marquise ! Les templates sont un bon point de départ, en les arrangeants un peu. Et dans un premier temps il n'est même pas la peine de trop insister sur la manière de saisir les notes : Rosegarden fait ça très bien. Au fait existe-t-il un équivalent sous Fenêtres, c'est à dire sachant exporter en Lily ?
Ce n'est que dans un deuxième temps que l'on peut lui donner l'envie d'aller plus loin, si le besoin s'en fait sentir. La notion de travail bien fait est très subjective, dépendant du niveau de départ et de ce que l'on voit ordinairement.

Encore une fois je m'en voudrais d'opposer les approches. car celle que je propose ne saurait exister sans celle que tu défends si bien. C'est parce que la documentation actuelle est de cette qualité que j'ai pu avancer un tant soit peu, mais tout le monde ne prend pas les mêmes chemins. Et sauf vouloir réserver Lily à des ingénieurs qui seraient en même temps premier prix de conservatoire (oui, je sais, j'exagère). il faudra bien se résoudre à parler le langage du vulgus peccum. Je ne sais pas coder, mon anglais est assez moyen, mais ça je pense savoir le faire :stuck_out_tongue:

Sur ce il est midi, bon appétit.

Je suis tout à fait d'accord avec ce que dit Vincent dans ce post.

Moi aussi j'ai commencé par NoteEdit mais j'ai continué avec Rosegarden depuis lequel j'exporte la musique recopiée grâce à la souris en fichier .ly et , à partir de là, je fignole ma partition avec Lilypond et Frescobaldi ou Jedit.

Lorsque j'ai présenté, à l'école de Musique locale le code Lilypond d'une partition (plusieurs pages), on m'a ri au nez : "Ah, c'est ça ta partition ????". Autant dire que je n'étais pas trop fier !

Mais je persiste... en me disant que leur Finale ou autre logiciel payant devra un jour ou l'autre être remplacé ou renouvelé.

···

Le 08/03/2010 23:57, Valentin Villenave a écrit :

--
JJG

- Cela suffit-t-il à un débutant pour rendre sa copie ?

S'il est motivé, oui.

- penses-tu qu'un novice acceptera de lire le premier mot d'un chapitre dont
le titre est "Compilation d’un fichier" ?

Idem.

Il faudrait aussi lui démontrer
qu'avec Lilypond il ira aussi vite, voire plus vite, qu'avec Sybelius (ce
dont je n'ai pas la moindre idée).

Je confirme. Pour moi c'est environ dix fois plus vite (à qualité
quasi équivalente, la qualité LilyPond étant difficile à atteindre
sans Lilypond).

Le public auquel j'ai personnellement affaire est exclusivement un public de
musiciens amateur ou, dans le meilleur des cas, d'animateurs d'écoles de
musique. Et je pense qu'à eux aussi Lilypond peut être utile, mais il faut
lui présenter les choses en rapport avec leurs pratiques.

Un tel public ne mettra pas davantage les mains dans le cambouis avec
un logiciel graphique. Finale et Sibelius étant, chacun en son sens,
des usines à gaz destinées aux (auto-proclamés) "professionnels" tout
comme LilyPond.

Ma mère (75 ans) a été pendant des années animatrice (je n'ose pas dire
chef) d'une chorale paroissiale. Les partitions qu'elle utilisait étaient
des photocopies de photocopies de photocopies... tant et si bien que l'on ne
lisait même plus le symbole du copyright :wink: . Elle a eu son premier PC à
l'age de 62 ans et cela fait 10 ans qu'elle fonctionne avec Linux (d'abord
Mandrake, maintenant Ubuntu). Un bon modèle adapté à SA chorale, un usage
intensif du copié/collé et hop !

Idem pour ma grand-mère (même âge). Mandriva, puis Ubuntu également.

Au demeurant, elle se sert également de LilyPond.

J'ai de nombreux copains musiciens amateurs comme moi, jazzmen pour
l'essentiel mais aussi venant du rock ou de la chanson française. Tous ont
des besoins d'édition de partition qu'ils résolvent comme ils peuvent avec
des solutions généralement piratées. Si je leur parle de Lilypond ils ont
tous un tic nerveux quand ils comprennent que ce n'est pas wysiwyg, du moins
pas comme il l'entendent. Les seuls arguments qui tiennent c'est quand je
fait "apparemment" facilement ce qu'eux ne savent pas faire.

Absolument. C'est pourquoi la propagation de Lilypond ne passe pas par
la documentation mais par des rencontres, des stages de présentation.

C'est valable pour tout logiciel : la domination des logiciels
commerciaux ne vient aucunement de ce qu'ils sont plus "simples" ou
plus accessibles, mais vient de ce qu'ils sont plus *répandus*,
l'instinct grégaire des utilisateurs faisant le reste.

Depuis près d'un an je propose des formations Lilypond un peu partout,
ce qui m'a permis de comprendre comment s'était organisé le duopole
Finale/Sibelius : les éditeurs de ces logiciels organisent des
partenariats un peu partout, après quoi le bouche à oreille (et les
copies pirates) fait le reste.

Ben voilà ce qu'il lui faut à mon public : un système qui, sans prendre la
tête et dans un temps très court, répond à ses besoins immédiats. Là,
maintenant, tout de suite. Est-ce possible avec Lilypond ? Oui, je le pense,
à condition de mâcher le travail : tu commences là, tu fais ça, ça, ça et
ça, tu cliques ici, tu mets ton nom là et roulez Marquise ! Les templates
sont un bon point de départ, en les arrangeants un peu. Et dans un premier
temps il n'est même pas la peine de trop insister sur la manière de saisir
les notes : Rosegarden fait ça très bien. Au fait existe-t-il un équivalent
sous Fenêtres, c'est à dire sachant exporter en Lily ?

C'est l'objet de Canorus.

Je crois, pour avoir animé un certain nombre de stages LilyPond auprès
d'enfants parfois jeunes, ou d'adultes, que le paradigme de Lilypond
n'est ni plus ni moins naturel que celui des logiciels graphiques. En
fait, les seules résistances que je rencontre viennent des
utilisateurs de Finale/Sibelius. Les gens qui n'ont jamais copié de
partitions sur un ordinateur (même s'ils sont parfois très habitués à
copier de la musique à la main) trouvent le fonctionnement de LilyPond
à la fois simple et intuitif.

J'irais même plus loin : pour un utilisateur de LilyPond, c'est le
paradigme de Finale qui est une anomalie hyper-complexe et peu
attrayante ! Je n'ai jamais trouvé de bonne documentation ni pour
Finale, ni pour Sibelius, ni pour Encore (à part éventuellement des
tutoriels vidéo). Si LilyPond était répandu dans les conservatoires
(et il le sera, c'est inéluctable), les éditeurs de logiciels
graphiques auraient de sérieux soucis à se faire (c'est bien pourquoi
ils ont tout intérêt à entretenir la notion fausse que /leurs/
produits sont "grands publics" alors que LilyPond n'est qu'un gadget
de geeks).

Il ne viendrait aujourd'hui à l'idée de personne de déclarer que
Mozilla Firefox n'est qu'un gadget de geek en regard de Microsoft
Internet Explorer 6. OpenOffice, de même, est en train de faire son
trou, et GNU/Linux suit pas loin derrière. Le milieu de la musique a à
peu près 15 à 20 ans de retard (encore plus en retard que l'Education
Nationale, c'est dire). Il n'empêche que Lilypond est bien là, et pour
longtemps.

Cordialement,
Valentin

···

2010/3/9 Vincent Gay <****@****>:

  1. besoins immédiats. Là, maintenant, tout de suite. Est-ce possible avec Lilypond ?
  1. Oui, je le pense, à condition de mâcher le travail
  1. Les templates sont un bon point de départ, en les arrangeants un peu.
  1. il faudra bien se résoudre à parler le langage du vulgus peccum

Le 8 mars à 21:31 tu avais écrit :

1.La source commenté est effectivement un outil didactique extrêmement intéressant.

Je l'associerai volontiers à un pas à pas global ...

Bonjour Vincent,

Je trouve tes idées vraiment riches et ouvertes et ce que je trouve merveilleux
dans le "libre" c'est qu'une contreverse ne peut que déboucher sur une solution
Nos divers points de vue se complètent et s'enrichissent mutuellement.

Grâce à toi mais aussi Valentin le compositeur et aussi Xavier, j'ai pu découvrir
trois méthodes vraiment sympas:

  1. la source commentée où chacun transmets ainsi son art et son savoir
  2. le template arrangé où l'on s'approprie les sources des autres et les arrange à son goût
    c'est rapide, ne demande aucune compétence et on se faire vraiment plaisir.
  3. le LilyPond — Manuel d’initiation cet index est vraiment bien fait ; on le consulte à son gré
    et il va vraiment dans ton sens en démystifiant l'acte d'écrire des lignes de code.

En toute amitié
François

http://artcontemporain.midiblogs.com/

···

Le 9 mars 2010 à 12:00, Vincent Gay a écrit :

Bonjour,

Une petite expérience toute personnelle peut être à transmettre à qui douterait de
la rapidité et de l'efficacité de Lilypond

Le 1 mars, je ne savais rien de ce logiciel - le 2 j'ouvrais le code d'un template et
m'amusais à le modifier: cool et puis, profitant des tutos de Valentin j'ai essayé jEdit
le 3 mars j'ai lu sur le forum qu'il existait un syte sympa: Mutopia: j'ai piqué un p'tit Chopin
de derrière les fagots et l'ai remodelé à ma façon, changeant au passage: le titre,
le nom du compositeur, le copyright, les notes, les silences, les voix, l'armure,
les double-barres ... enfin tout ce qui était possible de changer puisque je voulais
que cette oeuvre devienne mienne

et depuis, je me régale ! comme on dit ici à Montpellier; ce qui est cool avec jEdit
c'est les couleurs et puis on sort un fichier midi que j'écoute avec Mighty MIDI
et un pdf que je lis avec Skim ... que du libre quoi !

@+
François

http://artcontemporain.midiblogs.com/

···

Le 9 mars 2010 à 12:33, Valentin Villenave a écrit :

Il faudrait aussi lui démontrer

qu'avec Lilypond il ira aussi vite, voire plus vite, qu'avec Sybelius (ce

dont je n'ai pas la moindre idée).

Je confirme. Pour moi c'est environ dix fois plus vite (à qualité
quasi équivalente, la qualité LilyPond étant difficile à atteindre
sans Lilypond).

Donc finalement nous sommes d'accord : moi je m'emploie à les motiver, ensuite je te refile le bébé :stuck_out_tongue:

A+

···

Le 09/03/2010 12:33, Valentin Villenave a écrit :

S'il est motivé, oui

--
Vincent Gay - mailto:****@****
« Chacun devrait faire un geste afin que Wikipédia demeure sans publicité. » <http://wikimediafoundation.org/wiki/Global_Support/fr&gt;

Je l'ai installé sur ma Ubuntu pour voir.

1er gros problème : quasiment pas de documentation, ni avec le programme ni en ligne, forum vide ou presque : => tout à la devine

2ème problème : saisie obligatoirement à la souris, pas de saisie possible au clavier (du moins je n'ai pas trouvé, et vu l'absence de doc sus-mentionnée...). Bonjour la productivité !

Bref, c'est encore loin de valoir NoteEdit dont il se présente comme l'héritier.

Du coup je suis en train de tester MuseScore qui est également multiplateforme. Je suis un peu désorienté par l'interface mais au moins la doc ressemble à quelque-chose.

En fait si avec Frescobaldi il était possible de faire jouer un "aperçu midi" comme on a un aperçu pdf ce serait nickel. Est-ce possible avec jEdit ?

···

Le 09/03/2010 12:33, Valentin Villenave a écrit :

Au fait existe-t-il un équivalentsous Fenêtres, c'est à dire sachant exporter en Lily ?
     

C'est l'objet de Canorus.

--
Vincent Gay - mailto:****@****
« Chacun devrait faire un geste afin que Wikipédia demeure sans publicité. » <http://wikimediafoundation.org/wiki/Global_Support/fr&gt;