L'image de bonne année

Hé bonne année
http://cathemline.org/ba/08/

LilyPondement

···

--
Martial

Bonjour tous,

J'ai fini par me décider à plonger...

seulement, j'ai tout épluché, je l'ai cru, du moins, parce que j'ai dû rater un épisode...
Quand je mets la mention copyright = "quelque chose", j'obtiens au bas de la première page le "quelque chose", et en bas de la dernière
"Music engraving by LilyPond 2.10.33—www.lilypond.org"
si je demande à ce qu'il n'y ait pas de copyright, je n'ai ni l'un ni l'autre, c'est normal.
Mais je n'ai pas trouvé comment ne pas avoir le
"Music engraving by LilyPond 2.10.33—www.lilypond.org"
ce n'est pas que ça me dérange plus que ça, mais j'aimerais comprendre.

Merci d'avance
Voici une partition :

···

_____________________________
     
    \version "2.10.33"
\header {
title = "N°2"
subtitle = \markup { \fontsize #0.5 "Pièces faciles et agréables pour la flûte ou violon et guitare opus 74" }
composer = " Giuliani "
meter = "Allegro"

copyright = "Fred.Bousquet décembre 2007"}
\paper {

  line-width = 18.0\cm
  paper-height = 28.0\cm
  after-title-space = 2.0\cm
  
}
     
     global= {
       \time 3/4
       \key c \major
     }
  
     flute = \new Voice { \relative c''{

       \set Staff.instrumentName = "flûte "
  <<
   {g8.(^\markup { \hspace #-8 Menuet } a16) g4 c g8.( a16) g4 e' g,8.( a16) g4 c8. e16 g2 r4 gis8 (a) f d b4 gis'8 (a) f d b4 gis'8 (a) f d c e d b g4 e8. f16
g8. (a16) g4 c g8. (a16) g4 e' g,8. (a16) g4 c8. e16 g2 r4 gis8 (a) f d b4 gis'8 (a) f d b4 gis'8 (a) f d b d c2^\markup { \hspace #-2 Fine } \bar ":"
b8 (c) \repeat volta 2 {d4 d g b2 a8 g g (fis) e d e fis g4 d b8 (c) d4 d g b2 a8 g g (fis) e d e (fis) g4 r fis8 (a) g4 r fis8 (a) g4 r e8 g f4 f f \grace {e16[f g]}f4 r
e,8 (f) g8. (a16) g4 c g8. (a16) g4 e' g,8. (a16) g4 c8. e16 g2 r4 gis8 (a) f-. d-. b4 gis'8 (a ) f-. d-. b4 gis'8 (a) f d b d} \alternative {{c2 b8 c}
{c2 a8 (bes} }
\key f \major
\repeat volta 2 {c2.^\markup { \hspace #-2 Trio }
f d g) f4( e) e \appoggiatura f8 e4 d e f f8( a) g-. e-.} \alternative {{f2 a,8 bes} { f'2 c8 e} }
\repeat volta 2 {g4. (e8) c e g4. (f8) d f g4. (fis8) g gis b (a) g (f) e (d) d4 (c) c c\turn e d \appoggiatura d8 c b c e d b c4 r a8 (bes
c2. f d g) f4 (e) e \appoggiatura f8 e4 d e f f8 (a) g-. e-.} \alternative {{ f2 a,8 bes} { f'2.^\markup { \hspace #0 D.C }}}
\bar "|."

}

  }}
     Guitare = \new Voice { \relative c''{
       \set Staff.instrumentName = "guitare "
<<
      {
r4 <g c e> <g c e> r <g c e> <g c e> r <g c e> <g c e> r <g c e> <g c e> r <g d' f> <g d' f> r <g d' f> <g d' f> r <g d' f> <g c e>
r <g b g'> r r <g c e> <g c e> r <g c e> <g c e> r <g c e> <g c e> r <g c e> <g c e> r <g d' f> <g d' f> r <g d' f>
<g d' f> r <g d' f> <g d' f> r <g c e> r r <d g b> <d g b> r <d g b> <d g b> r <d a' c> <d a' c> r <d g b> <d g b> r <d a' c> <d a' c>
r <d a' c> <d a' c> r <d a' c> <d a' c> r <d g b> <d a' c> r <d g b> <d a' c> r <d g b> r <g d'> <g d'> <g d'> <g d'> r r r <g c e> <g c e> r <g c e> <g c e> r <g c e>
<g c e> r <g c e> <g c e> r <g d' f> <g d' f> r <g d' f> <g d' f> r <g d' f> <g d' f> r <g c e> r

r4 <g c e> r \key f \major r4 <a c f> <a c f> r <a c f> <a c f> r <bes d f> <bes d f> r < bes d g> <bes d g> r <bes des g> <bes des g> r <bes c g'> <bes c g'> r <a c f> <bes c g'> r <a c f> r r <a c f> r
r4 <g c e> <g c e> r <g d' g> <g d' g> r <g c e> <g c e> r <a d f> < a d f> r <g c e> <g c e> r <g b f'> <g b f'> r <g c e> <d' f> r <g, c e> r
r4 <a c f> <a c f> r <a c f> <a c f> r <bes d f> <bes d f> r < bes d g> <bes d g> r <bes des g> <bes des g> r <bes c g'> <bes c g'> r <a c f> <bes c g'> r <a c f> r r <a c f> r }
\\
     \relative c'
  {c2. c c c b b b2 c4 g g' r c,2. c c c b b g c
g g g g g g g g g g g4 b d g, r r c2. c c c b b g c
c f, f f f f f f f2 r4 f2 r4
c'2. b c f, g g c2 g4 c2 r4
f,2. f f f f f f f2 r4 f2 r4

}

     \bar "|."}}
     
     \score {
        \new StaffGroup <<
           \new Staff << \global \flute >>
           \new Staff << \global \Guitare >>
      
        >>
        \layout {#(layout-set-staff-size 6)
     \context {
      \Score
      ragged-last-bottom = ##f
    ragged-bottom = ##f
      between-system-space = 0.5\cm
      foot-separation = 2.0\cm}
    }

        \midi {}
}
__________________________________

Fred.Bousquet
site de la classe de guitare du Creusot :
http://fred.bousquet.free.fr/

Si on ne met pas de copyright, lilypond le remplace de manière transparente par le sien dans le .ps et donc le .pdf.

Fred.Bousquet a écrit :

···

Bonjour tous,

J'ai fini par me décider à plonger...

seulement, j'ai tout épluché, je l'ai cru, du moins, parce que j'ai dû rater un épisode...
Quand je mets la mention copyright = "quelque chose", j'obtiens au bas de la première page le "quelque chose", et en bas de la dernière "Music engraving by LilyPond 2.10.33—www.lilypond.org"
si je demande à ce qu'il n'y ait pas de copyright, je n'ai ni l'un ni l'autre, c'est normal.
Mais je n'ai pas trouvé comment ne pas avoir le "Music engraving by LilyPond 2.10.33—www.lilypond.org"
ce n'est pas que ça me dérange plus que ça, mais j'aimerais comprendre.

Merci d'avance

Plus précisément, le champ copyright est initialisé avec le copyright de lilypond par défaut.

discussions-sur-forums a écrit :

···

Si on ne met pas de copyright, lilypond le remplace de manière transparente par le sien dans le .ps et donc le .pdf.

Fred.Bousquet a écrit :

Bonjour tous,

J'ai fini par me décider à plonger...

seulement, j'ai tout épluché, je l'ai cru, du moins, parce que j'ai dû rater un épisode...
Quand je mets la mention copyright = "quelque chose", j'obtiens au bas de la première page le "quelque chose", et en bas de la dernière "Music engraving by LilyPond 2.10.33—www.lilypond.org"
si je demande à ce qu'il n'y ait pas de copyright, je n'ai ni l'un ni l'autre, c'est normal.
Mais je n'ai pas trouvé comment ne pas avoir le "Music engraving by LilyPond 2.10.33—www.lilypond.org"
ce n'est pas que ça me dérange plus que ça, mais j'aimerais comprendre.

Merci d'avance

Ben oui, c'est ce que j'ai remarqué, et ce que j'ai écrit n'était peut-être pas suffisamment clair.

si je ne mets pas que je veux un copyright, j'ai celui par défaut.
(normal)
si je mets que je ne veux pas de copyright, je n'en ai pas.
(toujours normal)
si je mets un copyright que je choisis, il s'ajoute à celui qui est par défaut au lieu de le remplacer, et c'est là que ça ne me paraît pas normal, j'ai raté quelque chose, mais quoi ? pour que mon copyright ne s'ajoute pas à celui qui existe mais le remplace.

Merci d'avance pour vos réponses

Fred.Bousquet
site de la classe de guitare du Creusot :
http://fred.bousquet.free.fr/

···

Le mercredi 2 janvier 2008 09:03:54 discussions-sur-forums a écrit :

Si on ne met pas de copyright, lilypond le remplace de manière
transparente par le sien dans le .ps et donc le .pdf.

bonjour

Supprimer la ligne "Music engraving by LilyPond 2.10.33—www.lilypond.org"

mettre dans le bloc

\header {
tagline = ""
ou
tagline = ##f
}

Copyright est en bas de la 1er page
a tagline sur la dernière
Contrairement à tagline copyright n'est généré que si la commande
copyright est entrée !

exemple
%********************
\header {
   tagline = "c'est la tagline"
   copyright = "c'est toto qui l'a fait"
}
\repeat unfold 150 { c''2 R2 }
%********************************

Bonjour tous,

J'ai fini par me décider à plonger...

seulement, j'ai tout épluché, je l'ai cru, du moins, parce que j'ai dû rater un épisode...
Quand je mets la mention copyright = "quelque chose", j'obtiens au bas de la première page le "quelque chose", et en bas de la dernière
"Music engraving by LilyPond 2.10.33—www.lilypond.org"
si je demande à ce qu'il n'y ait pas de copyright, je n'ai ni l'un ni l'autre, c'est normal.

Non, ce n'est pas normal. Les variables copyright et tagline du bloc
\header sont indépendantes : ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de
copyright qu'il n'y a pas de tagline (si jamais ce n'est pas le cas,
c'est un bogue, merci de le signaler).

"copyright" ne s'imprime que sur la première page, et "tagline" sur la
dernière. Pour imprimer un pied de page (sur toutes les pages), on
utilise la variable "footer".

Mais je n'ai pas trouvé comment ne pas avoir le
"Music engraving by LilyPond 2.10.33—www.lilypond.org"

C'est la valeur par défaut de tagline ; pour l'enlever,

  tagline = ""

ou mieux, pour la traduire :

  tagline = \markup { %% adapté de titling-init.ly
    \with-url
    #"LilyPond – Music notation for everyone;
    \line {
      "Gravé avec LilyPond"
      #(ly:export (lilypond-version))
      #(ly:export (ly:wide-char->utf-8 #x2014))
      "http://lilypond.org"
    }
  }

Plus de détails sur
http://lilypond.org/doc/stable/Documentation/user/lilypond/Creating-titles

Tu trouveras ci-dessous quelques commentaires sur le code source.

_____________________________
     
    \version "2.10.33"
\header {
title = "N°2"
subtitle = \markup { \fontsize #0.5 "Pièces faciles et agréables pour la flûte ou violon et guitare opus 74" }
composer = " Giuliani "
meter = "Allegro"

Une indentation uniforme faciliterait la lecture (Emacs et probablement
JEdit proposent des commandes permettant d'automatiser l'indentation).

       \set Staff.instrumentName = "flûte "
  <<
   {g8.(^\markup { \hspace #-8 Menuet } a16) g4 c g8.( a16) g4 e' g,8.( a16) g4 c8. e16 g2 r4 gis8 (a) f d b4 gis'8 (a) f d b4 gis'8 (a) f d c e d b g4 e8. f16
g8. (a16) g4 c g8. (a16) g4 e' g,8. (a16) g4 c8. e16 g2 r4 gis8 (a) f d b4 gis'8 (a) f d b4 gis'8 (a) f d b d c2^\markup { \hspace #-2 Fine } \bar ":"
b8 (c) \repeat volta 2 {d4 d g b2 a8 g g (fis) e d e fis g4 d b8 (c) d4 d g b2 a8 g g (fis) e d e (fis) g4 r fis8 (a) g4 r fis8 (a) g4 r e8 g f4 f f \grace {e16[f g]}f4 r
e,8 (f) g8. (a16) g4 c g8. (a16) g4 e' g,8. (a16) g4 c8. e16 g2 r4 gis8 (a) f-. d-. b4 gis'8 (a ) f-. d-. b4 gis'8 (a) f d b d} \alternative {{c2 b8 c}
{c2 a8 (bes} }

C'est difficile de s'y retrouver sans des retours à la ligne fréquents,
des symboles de vérification de début de mesure "|", ... tout cela est
expliqué en détail (et en français !) à
http://lilypond.org/doc/stable/Documentation/user/lilypond/Suggestions-for-writing-LilyPond-files

        \layout {#(layout-set-staff-size 6)

layout-set-staff-size ne fonctionne pas bien, car il change seulement la
taille de police (c'est un bogue); utilise plutôt

    \context {
      \Staff
      fontSize = #-4
      \override StaffSymbol #'staff-space = #(magstep -4)
    }
(à mettre dans le bloc \layout), ou si tu préfères également mettre à
l'échelle la taille de police des titres,

#(set-global-staff-size n)

où n est le double de la taille de police musicale (n=20 par défaut).

C'est aussi expliqué dans les "trucs et astuces" de la doc de LilyPond
2.10, ou dans les "exemples de code" de la doc de LilyPond 2.11 (cherche
"staff" "staff size" ou quelque chose comme ça).

Salutations lilypondesques

···

Le mercredi 02 janvier 2008 à 07:39 +0100, Fred.Bousquet a écrit :
--
John Mandereau <****@****>

Le copyright lilypond se trouve dans le champ tagline du header.

\header
{
copyright="mon copyright"
tagline="ma tagline"
}

Fred.Bousquet a écrit :

Voir la documentation officielle section 4.1.1.

discussions-sur-forums a écrit :

Bien que dans toutes mes partitions je remplace le copyright lilypond par celui des ayants-droits, je ne sais par contre pas si c'est légal, par rapport à la licence lilypond.
Est-ce que certains ont creusé cette question?

discussions-sur-forums a écrit :

Bonne année à tous les utilisateurs de LilyPond !

Bien que dans toutes mes partitions je remplace le copyright lilypond
par celui des ayants-droits, je ne sais par contre pas si c'est légal,
par rapport à la licence lilypond.
    Est-ce que certains ont creusé cette question?

La licence de LilyPond (GNU GPL) ne s'applique qu'au code du programme,
pas aux partitions produites par le logiciel ; il est vrai que les
partitions PS/PDF contiennnent les polices Feta de LilyPond, qui sont
couvertes par la GPL, mais les auteurs ont ajouté une exception
stipulant que les copies des polices de LilyPond présents dans les
partitions produites ne sont pas couverts par la GPL.

En résumé, le fait qu'une partition soit produite avec LilyPond ne
rajoute pas de droits d'auteur exercés par les auteurs de LilyPond sur
cette partition, ce qui est une bonne nouvelle !

Il y a tout de même une nuance assez fine : si j'ai bien compris, on n'a
pas le droit, même en recopiant à l'identique une partition existante
dont on possèderait les droits d'auteur (ou qui serait dans le domaine
public), de revendiquer un droit d'auteur en s'appuyant uniquement sur
l'originalité apportée par les polices de caractères de LilyPond,
puisque ces polices appartiennent à ses auteurs ; cependant, (là je suis
sûr de ce que je dis) on peut revendiquer un droit d'auteur sur
l'originalité de composition (la réalisation de la partition sous
LilyPond).

C'est d'après ce dernier point qu'on a le droit de recopier avec
LilyPond des partitions du domaine public pour les placer sous les
droits d'auteur que l'on souhaite, tant que l'on respecte la loi (par
exemple, les contributeurs de Mutopia http://mutopiaproject.org le font
avec une licence Creative Commons) -- je fais peut-être un abus car
Mutopia est un projet américain je crois, et je parle de droit français,
y a-t-il un avocat sur la liste ? :wink:

···

Le mercredi 02 janvier 2008 à 12:11 +0100, discussions-sur-forums a écrit :

--
John Mandereau <****@****>

Remarques et question dans le texte.

John Mandereau a écrit :

Bonne année à tous les utilisateurs de LilyPond !

Le mercredi 02 janvier 2008 à 12:11 +0100, discussions-sur-forums a
écrit :
  
Bien que dans toutes mes partitions je remplace le copyright lilypond
par celui des ayants-droits, je ne sais par contre pas si c'est légal,
par rapport à la licence lilypond.
    Est-ce que certains ont creusé cette question?

    
La licence de LilyPond (GNU GPL) ne s'applique qu'au code du programme,
pas aux partitions produites par le logiciel ; il est vrai que les
partitions PS/PDF contiennnent les polices Feta de LilyPond, qui sont
couvertes par la GPL, mais les auteurs ont ajouté une exception
stipulant que les copies des polices de LilyPond présents dans les
partitions produites ne sont pas couverts par la GPL.

En résumé, le fait qu'une partition soit produite avec LilyPond ne
rajoute pas de droits d'auteur exercés par les auteurs de LilyPond sur
cette partition, ce qui est une bonne nouvelle !
  

Oui entièrement d'accord, mais n'ayant pas encore soumis la licence lilypond à un juriste, ma question était plutôt la suivante:
"Lorsque l'on publie une partition faite au moyen du logiciel Lilypond, est-on obligé de faire figurer l'information, comme quoi la dite partition a été faite au moyen du logiciel Lilypond?"

Il y a tout de même une nuance assez fine : si j'ai bien compris, on n'a
pas le droit, même en recopiant à l'identique une partition existante
dont on possèderait les droits d'auteur (ou qui serait dans le domaine
public), de revendiquer un droit d'auteur en s'appuyant uniquement sur
l'originalité apportée par les polices de caractères de LilyPond,
puisque ces polices appartiennent à ses auteurs ; cependant, (là je suis
sûr de ce que je dis) on peut revendiquer un droit d'auteur sur
l'originalité de composition (la réalisation de la partition sous
LilyPond).
  

Je confirme ce dernier point (car m'a été confirmé par un juriste).

C'est d'après ce dernier point qu'on a le droit de recopier avec
LilyPond des partitions du domaine public pour les placer sous les
droits d'auteur que l'on souhaite, tant que l'on respecte la loi (par
exemple, les contributeurs de Mutopia [http://mutopiaproject.org](http://mutopiaproject.org) le font
avec une licence Creative Commons) -- je fais peut-être un abus car
Mutopia est un projet américain je crois, et je parle de droit français,
y a-t-il un avocat sur la liste ? ;-)

  

Entre les USA (et d'autres pays) et la France (et d'autres pays), c'est la différence entre le "copyright" et les "droits d'auteur", ce qui n'est pas du tout la même chose. En bref, le "copyright" avantage les éditeurs des oeuvres, tandis que les "droits d'auteur", comme le nom le dit, avantagent les auteurs des oeuvres.

Des auteurs de LilyPond ont répondu "non" sur une des listes LilyPond
anglophones, et la documentation explique même dans une note de bas de
page comment enlever la "tagline". Pour être juridiquement exact, cette
réponse est confirmée par la fin du paragraphe 0 de la GPL v2

"""
Activities other than copying, distribution and modification are not
covered by this License; they are outside its scope. The act of running
the Program is not restricted, and the output from the Program is
covered only if its contents constitute a work based on the Program
(independent of having been made by running the Program). Whether that
is true depends on what the Program does.
"""

accompagné des paragraphes au début de la lincence de LilyPond --
fichier COPYING, présent dans les sources, ou dans les paquets GUB sous
le nom license/lilypond :

"""
If you want to redistribute LilyPond, you must comply with the GNU
General Public License (reproduced below). This license applies to
LilyPond with the following exceptions:

- It does not apply to example input files (which are in
the subdirectory input/) that explicitly specify another license.

- If you create a document which uses fonts included in LilyPond, and
embed this font or unaltered portions of this font into the document,
then this font does not by itself cause the resulting document to be
covered by the GNU General Public License. This exception does not
however invalidate any other reasons why the document might be covered
by the GNU General Public License. If you modify this font, you may
extend this exception to your version of the font, but you are not
obligated to do so. If you do not wish to do so, delete this exception
statement from your version.
"""

···

Le mercredi 02 janvier 2008 à 13:21 +0100, discussions-sur-forums a écrit :

Oui entièrement d'accord, mais n'ayant pas encore soumis la licence
lilypond à un juriste, ma question était plutôt la suivante:
"Lorsque l'on publie une partition faite au moyen du logiciel
Lilypond, est-on obligé de faire figurer l'information, comme quoi la
dite partition a été faite au moyen du logiciel Lilypond?"

--
John Mandereau <****@****>

Si je ne me trompe pas, on pourrait donc se poser la question avec l'utilisation de n'importe quel logiciel !
Ai-je le droit de taper un courrier avec Open Office sans mentionner le nom du logiciel en bas de page ? (un courrier ou un roman, en fait)
Plus "musicalement", ai-je le droit de saisir une partition sous Finale sans mentionner le nom du logiciel ?

Fred.Bousquet
site de la classe de guitare du Creusot :
http://fred.bousquet.free.fr/

···

Le mercredi 2 janvier 2008 13:21:31 discussions-sur-forums a écrit :

Oui entièrement d'accord, mais n'ayant pas encore soumis la licence
lilypond à un juriste, ma question était plutôt la suivante:
"Lorsque l'on publie une partition faite au moyen du logiciel Lilypond,
est-on obligé de faire figurer l'information, comme quoi la dite
partition a été faite au moyen du logiciel Lilypond?"

Fred.Bousquet a écrit :


  
Oui entièrement d'accord, mais n'ayant pas encore soumis la licence 
lilypond à un juriste, ma question était plutôt la suivante:
"Lorsque l'on publie une partition faite au moyen du logiciel Lilypond, 
est-on obligé de faire figurer l'information, comme quoi la dite 
partition a été faite au moyen du logiciel Lilypond?"
    

Si je ne me trompe pas,  on pourrait donc se poser la question avec l'utilisation de n'importe quel logiciel !
Ai-je le droit de taper un courrier avec Open Office sans mentionner le nom du logiciel en bas de page ? (un courrier ou un roman, en fait)
Plus "musicalement", ai-je le droit de saisir une partition sous Finale sans mentionner le nom du logiciel ?
  

Il n'y a pas de réponse générale, cela dépend de la volonté des auteurs. Il y a juste des principes généraux:

  1. Avec les logiciels commerciaux, on n'est généralement pas obligé de faire figurer l'information que le document final a été fait avec le dit logiciel. Mais il y a des exceptions.

  2. Avec les logiciels gratuits, généralement on est obligé. Le "deal" c'est très souvent «je te permet d'utiliser gratuitement mon logiciel, mais en contre-partie tu as l'obligation de faire de la pub pour lui sur chaque document (voire page) fait avec».
    Mais il y a des exceptions, et cf le mail précédent de John, il semble heureusement que lilypond en fasse partie.

···

Le mercredi 2 janvier 2008 13:21:31 > discussions-sur-forums a écrit :

OK merci.

···

Pour continuer à se blinder juridiquement, il faut se poser également la question: «étant donné que LLP fait appel à Ghostscript, faut-il mentionner ce dernier sur chaque partition?»
Je n'ai pas investigué, mais étant donné que LLP ne le mentionne pas dans le copyright standard, la réponse doit être non.
*
Ensuite, le format final étant le pdf, il peut y avoir des contraintes imposées par Adobe.

John Mandereau a écrit :

Le mercredi 02 janvier 2008 à 13:21 +0100, discussions-sur-forums a
écrit :
  
Oui entièrement d'accord, mais n'ayant pas encore soumis la licence
lilypond à un juriste, ma question était plutôt la suivante:
"Lorsque l'on publie une partition faite au moyen du logiciel
Lilypond, est-on obligé de faire figurer l'information, comme quoi la
dite partition a été faite au moyen du logiciel Lilypond?"
    

Des auteurs de LilyPond ont répondu "non" sur une des listes LilyPond
anglophones, et la documentation explique même dans une note de bas de
page comment enlever la "tagline".  Pour être juridiquement exact, cette
réponse est confirmée par la fin du paragraphe 0 de la GPL v2

"""
Activities other than copying, distribution and modification are not
covered by this License; they are outside its scope. The act of running
the Program is not restricted, and the output from the Program is
covered only if its contents constitute a work based on the Program
(independent of having been made by running the Program). Whether that
is true depends on what the Program does.
"""

accompagné des paragraphes au début de la lincence de LilyPond --
fichier COPYING, présent dans les sources, ou dans les paquets GUB sous
le nom license/lilypond :

"""
If you want to redistribute LilyPond, you must comply with the GNU
General Public License (reproduced below). This license applies to
LilyPond with the following exceptions:

- It does not apply to example input files (which are in
the subdirectory input/) that explicitly specify another license.

- If you create a document which uses fonts included in LilyPond, and
embed this font or unaltered portions of this font into the document,
then this font does not by itself cause the resulting document to be
covered by the GNU General Public License. This exception does not
however invalidate any other reasons why the document might be covered
by the GNU General Public License. If you modify this font, you may
extend this exception to your version of the font, but you are not
obligated to do so. If you do not wish to do so, delete this exception
statement from your version.
"""

  

discussions-sur-forums a écrit :

Fred.Bousquet a écrit :

  

Oui entièrement d'accord, mais n'ayant pas encore soumis la licence
lilypond à un juriste, ma question était plutôt la suivante:
"Lorsque l'on publie une partition faite au moyen du logiciel Lilypond,
est-on obligé de faire figurer l'information, comme quoi la dite
partition a été faite au moyen du logiciel Lilypond?"

  Évidemment non.

Si je ne me trompe pas, on pourrait donc se poser la question avec
l'utilisation de n'importe quel logiciel !
Ai-je le droit de taper un courrier avec Open Office sans mentionner
le nom du logiciel en bas de page ? (un courrier ou un roman, en fait)
Plus "musicalement", ai-je le droit de saisir une partition sous Finale
sans mentionner le nom du logiciel ?

  On voit bien le côté absurde de la chose. Sauf que...

Il n'y a pas de réponse générale, cela dépend de la volonté des auteurs.
Il y a juste des principes généraux:

1) Avec les logiciels commerciaux, on n'est généralement pas obligé de
faire figurer l'information que le document final a été fait avec le dit
logiciel. Mais il y a des exceptions.

  Ce serait plutôt le contraire. Les seuls logiciels que j'ai vu et qui
imposait un tel copyright automatique était justement des logiciels
propriétaires. Heureusement que ce n'est pas la majorité des logiciels
quand même.

2) Avec les logiciels gratuits, généralement on est obligé.

   ???

Le "deal"
c'est très souvent «je te permet d'utiliser gratuitement mon logiciel,
mais en contre-partie tu as l'obligation de faire de la pub pour lui sur
chaque document (voire page) fait avec».

  Visiblement vous n'avez pas bien compris ce qu'était la licence GNU
(GPL pour les intimes). Il n'est *évidemment* pas obligatoire de faire
figurer quoi que ce soit de ce style dans un document produit par un
logiciel. Là où la GPL est restrictive (impose quelque chose) c'est :
  - si on distribue le logiciel, il faut l'accompagner de sa licence ;
  - si on utilise le code du logiciel pour construire un autre logiciel,
le produit final doit hériter de la licence GPL.
  Le deuxième point est l'immense différence qui existe entre la GPL et
les licences du type Free BSD (celle qui a permis à Apple de construire
son OS X sur un Unix libre en faisant de son produit un produit commercial).
  Bon. Bref. Je m'égare mais il n'y a *rien* dans la GPL qui concerne
les trucs que l'on pourrait produire avec un programme sous GPL. Encore
heureux. On ferait comment avec un programme conçu sous gcc ? L'auteur
du logiciel aurait l'obligation de faire défiler une animation avant que
le programme ne démarre vraiment pour dire qu'il a été conçu avec le
compilateur gcc ? Ce n'est pas sérieux.

    Mais il y a des exceptions, et cf le mail précédent de John, il
semble heureusement que lilypond en fasse partie.

  il n'y a pas d'exception : un logiciel qui se réclame de la GPL ne
peut absolument pas imposer un tel truc : c'est justement une violation
grossière de la GPL. Enfin, il peut imposer cela mais il ne peut imposer
que quelqu'un vienne et vire cette fonctionnalité du code.
  Ou alors je n'ai rien compris mais il va falloir m'expliquer lentement
et en me citant les zones de la GPL en question.

  Jean-Côme Charpentier

···

Le mercredi 2 janvier 2008 13:21:31 >> discussions-sur-forums a écrit :

C'est là toute la confusion, un logiciel gratuit n'est pas obligatoirement un logiciel libre, un logiciel libre n'est pas nécessairement gratuit... (bien que ce soit relativement rare)

un logiciel non libre mais gratuit peut imposer quelque chose, du fait que le code source n'est pas distribué, il reste la propriété de son auteur.

Fred.Bousquet
site de la classe de guitare du Creusot :
http://fred.bousquet.free.fr/

···

Le mercredi 2 janvier 2008 19:26:19 Jean-Côme Charpentier a écrit :

  il n'y a pas d'exception : un logiciel qui se réclame de la GPL ne
peut absolument pas imposer un tel truc : c'est justement une violation
grossière de la GPL.

Fred.Bousquet a écrit :

  il n'y a pas d'exception : un logiciel qui se réclame de la GPL ne
peut absolument pas imposer un tel truc : c'est justement une violation
grossière de la GPL.

C'est là toute la confusion, un logiciel gratuit n'est pas obligatoirement
un logiciel libre, un logiciel libre n'est pas nécessairement gratuit...
(bien que ce soit relativement rare)

  Ce n'est pas si rare et c'est indépendant (en tout cas pour la GPL).
La distribution est vraiment libre, y compris avec la liberté de faire
payer cette distribution. Cela n'a surtout pas grand chose à voir avec
ce que je disais.
  La base, c'est que lilypond est sous licence GPL, d'accord ? Dans ce
cas, peut être que lilypond peut imposer l'écriture d'un copyright (qui
n'est d'ailleurs pas un copyright) en disant que la partition a été
faite sous lilypond mais :
  1. ça m'étonnerait
  2. n'importe qui pourrait reprendre le code de lilypond et faire
sauter cette obligation (en restant dans le strict cadre des actions
légales).
  Je ne pense pas avoir dit quelque chose de bien différent.

un logiciel non libre mais gratuit peut imposer quelque chose, du fait que
le code source n'est pas distribué, il reste la propriété de son auteur.

  Je pense que là, les anglo-saxons vont avoir du mal à comprendre la
position française. Le droit d'auteur est inaliénable et ne dépend pas
du type de licence. Point barre. Donc un logiciel fait sous licence GPL
n'empêche absolument pas le droit d'auteur de s'exercer (en France pour
le reste, je n'en sais rien du tout).
  Petite remarque en passant, on peut distribuer le code source et en
interdire la modification.
  Cela n'a toujours rien à voir avec la discussion initiale. Il me semble.

  Jean-Côme Charpentier

···

Le mercredi 2 janvier 2008 19:26:19 > Jean-Côme Charpentier a écrit :

En regardant les sites web de nombreux logiciels, et en discutant avec certains auteurs, on constate que beaucoup d'auteurs de logiciels libres profitent du fait que

1) peu de gens sauront compiler les sources
2) Certains logiciels sont complexes à compiler, par exemple écrits dans plusieurs langages différents.

... ils en profitent donc pour imposer des conditions draconiennes "mais toute façon si elles ne vous plaisent pas il vous suffit de modifier les sources à votre concenance et de les recompiler"... souvent plus loin il y a la phrase que les auteurs "n'ont pas le temps de répondre aux nombreuses demandes d'information de personnes essayant de recompiler" le logiciel en question.