LyricHyphen

Bonjour à tous,

je lis dans la doc, chapitre 2.1.3 :

In tightly engraved music, hyphens can be removed. Whether this happens can be controlled with the minimum-distance(minimum distance between two syllables) and the minimum-length (threshold below which hyphens are removed).

Si j'ai bien compris, on peut donc supprimer les traits d'union dans les paroles. C'est le comportement que j'aimerais constater avec LilyPond quand les syllabes sont suffisamment longues pour s'enchaîner sans trait d'union. J'ai essayé de jouer avec les variables en mettant des choses comme ça :

\override LyricHyphen #'minimum-distance = #0
\override LyricHyphen #'minimum-length = #0.5

Malheureusement, j'arrive au mieux à obtenir ce qu'on voit sur le fichier joint : les "hyphens" ont bien disparu mais il reste des espaces entre les syllabes.
Quelqu'un peut-il m'aider à trouver ce qui me manque ?
Merci.

\version "2.12.3"

Capture.jpg

···

--

François Martin

Intuitivement, je dirai qu'il faudrait agir sur les règles de gravure quant à
l'espacement des notes pour obliger Lilypond à rapprocher les syllabes entre
elles, quand elles font partie d'un même mot.
Mais je ne suis pas calé du tout pour cela. Comme pour beaucoup d'autres
choses d'ailleurs...

Si c'est possible, tu te retrouveras vraisemblablement avec une lecture des
notes difficile, en cas de syllabes courtes. Bon, si un mot couvre plusieurs
croches ou doubles, passe encore (et encore, c'est discutable...).
Mais s'il s'agit de blanches ou de rondes, je crains que cela soit peu
esthétique... vu que les notes seront très rapprochées les unes des autres.
Que dire des mots de plusieurs syllabes à cheval sur 2 mesures ? Il faudrait
que les notes juste avant et juste après la barre de mesure soient quasiment
collées à celle-ci...

Si j'ai bien pigé son fonctionnement, Lilypond place d'abord les notes avec
un espacement optimal, puis cale les paroles en demandant aux notes de
s'espacer en cas de besoin.
Ce que tu souhaites faire serait donc l'inverse : placer d'abord les paroles
avec un espace optimal (suppression de l'espace inter-syllabes pour un même
mot), puis caler les notes en fonction.

Surtout, si je me plante dans mon raisonnement, merci de me le dire !

···

--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/LyricHyphen-tp5730761p5731455.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

Laurent, désolé pour le doublon, j'avais oublié de répondre à toute la liste. Du nouveau cependant en fin de message.

Document numérisé.jpeg

···

Le 12 novembre 2010 08:29, legoss <****@****> a écrit :

Si j'ai bien pigé son fonctionnement, Lilypond place d'abord les notes avec

un espacement optimal, puis cale les paroles en demandant aux notes de

s'espacer en cas de besoin.

Ce que tu souhaites faire serait donc l'inverse : placer d'abord les paroles

avec un espace optimal (suppression de l'espace inter-syllabes pour un même

mot), puis caler les notes en fonction.

Non non, le fonctionnement actuel de LilyPond que tu décris reste très proche de ce que j'aimerais obtenir. Le seul truc, c'est qu'il insère automatiquement un petit espace entre les syllabes même lorsque celles-ci "étirent" la musique (dans mon exemple en pièce jointe, les croches sans les paroles étaient par défaut plus rapprochées que ça). C'est juste ce comportement que je voudrais modifier : à mes yeux, ce mini-espace supplémentaire est inutile et freine la lecture (et la plupart des éditeurs ne le rajoutent pas — même Finale arrive à le faire !).
J'ai rajouté en pièce jointe l'original pour montrer ce à quoi je voudrais arriver en terme d'espacement.


Je viens de me rendre compte que je mettais peut-être les paramètres au mauvais endroit dans mon fichier .ly. Je les mettais dans mon expression \lyricmode { }. J'ai essayé de les mettre dans l'expression de la mélodie, sous la forme

\override Lyrics.LyricHyphen #'padding = #0
par exemple. J'ai essayé de modifier les paramètres #'minimum-distance, #'minimum-length, en vain. Pour l'instant je n'arrive pas à trouver le petit bout de code qui supprimera l'espace en trop.

À bientôt !

François