Sondage : comment techniquement gravez-vous vous partitions

Bonjour à tous,

Je lance un mini-sondage pour ma, notre, curiosité : quels sont les outils techniques que nous utilisons pour graver nos partitions.

Si vous le voulez bien, vous pouvez me répondre en priver ou publique et je publierai ici les résultats dans une dizaines de jours.

L’idée est de recenser vos différentes façon de faire et ainsi d’en tirer un bon usage.

···

—————
OS (linux, mac, windows) et version
Version lilypond
Quel éditeur ou IDE (vim, frescobaldi ...)
Quels plugins
Usage d’un gestionnaire de source (git ou autre)
Autre information utile
—————

Merci de votre participation
Philippe

Je commence

···

Le 16 mai 2019 à 10:54, ****@**** a écrit :

Bonjour à tous,

Je lance un mini-sondage pour ma, notre, curiosité : quels sont les outils techniques que nous utilisons pour graver nos partitions.

Si vous le voulez bien, vous pouvez me répondre en priver ou publique et je publierai ici les résultats dans une dizaines de jours.

L’idée est de recenser vos différentes façon de faire et ainsi d’en tirer un bon usage.

————
Mac OS 10.14.4
Lilyond 2.19.83
Edition avec Atom + AtLyliPond + lilycompile + pdf-view
Utilisation de git + github
————
Philippe

Bonjour,

···

Olivier Albiez
Mob : +33(0)662 767 812

OS : Linux, Ubuntu 18.04
Version lilypond : 2.21.0 ou 2.18.2
Quel éditeur ou IDE: : Frescobaldi

Usage d’un gestionnaire de source (git ou autre) ; Non utilisé
Son : Timidity

Conversion midi vers mp3 : Timidity

pas de quoi !

···

Martial

Bonjour,

Je lance un mini-sondage pour ma, notre, curiosité : quels sont les outils techniques que nous utilisons pour graver nos partitions.

J'utilise LilyPond sur Linux (d'abord Ubuntu, puis je suis passé à Linux
Mint). Par flemme je suis resté en 2.18.2 et j'attends que mon Linux
propose une mise à jour vers la 2.20 avant de changer ; mais il m'arrive
de faire des tests en 2.19, soit sur lilybin.com, soit sur un Windows 7
où j'ai installé je ne sais plus quelle 2.19 (je n'y ai pas accès tout
de suite pour vérifier).

Mon utilisation principale consiste à ressaisir des partitions pour
chœur (généralement de 4 à 12 voix) pour l'ensemble Claudio Monteverdi
dont je fais partie. Cela, pour deux raisons : parfois pour mettre au
propre une partition manuscripte peu lisible, et souvent pour générer
des fichiers MIDI d'aide à l'apprentissage. Je précise à toutes fins
utiles que cette ressaisie est toujours légale car notre ensemble a
souscrit la convention « qui va bien » avec la SEAM.

Comme éditeur, j'utilise principalement Frescobaldi, et le plus souvent
je commence une nouvelle partition avec l'assistant (Ctrl+Shift+N).
C'est plus simple que de repartir d'une partition existante ou d'un
modèle, parce que nous changeons sans arrêt de répartition des voix
(exemples : SS-AA-TT-BB ou S-S-A-T-B-B voire S-A-T-B/S-A-T-B/S-A-T-B).
Et bien entendu, je coche toujours l'option « fichiers MIDI de
répétitions ».

Dans certains cas particuliers il m'arrive de modifier avec vim le
fichier créé par Frescobaldi, par exemple lorsque j'ai voulu ajouter
une version en phonétique de paroles en tchèque.

···

Le 16/05/2019 10:54, ****@**** a écrit :

---

Pour information, j'ai commencé la saisie de partitions sur Windows,
avec NoteWorthy Composer (des versions 1.31 à 2.0). C'était assez
simple à utiliser, et on pouvait pratiquement tout saisir au clavier
(d'ordinateur) sans utiliser la souris, ce qui était incomparablement
plus ergonomique que les logiciels obligeant à passer sans arrêt du
clavier à la souris et retour. Mais j'ai toujours trouvé le résultat
imprimé très moche, et encore aujourd'hui je crois savoir repérer
sans me tromper quand une partition a été faite avec ce logiciel.
Il reste que je n'ai jamais regretté les 39 dollars que j'avais
payés à l'époque.

Le jour où je n'ai plus supporté Windows et que j'ai décidé de passer
à Linux, je n'ai pas voulu installer Wine pour retrouver NoteWorthy
Composer et j'ai cherché ce qui existait sur Linux. J'ai été tout
de suite conquis en voyant la beauté des partitions faites avec
LilyPond. Du coup je me suis lancé tout seul dans l'aventure.

Je dois dire qu'ayant été habitué à programmer sur des machines Unix
et à n'utiliser pratiquement que la ligne de commande (pour lancer
l'éditeur vi puis vim) la syntaxe de LilyPond ne m'a jamais fait peur,
comme elle pourrait faire peur aux gens n'ayant pratiqué que Windows
et des logiciels clickodromes. Cela dit, je ne boude pas mon plaisir
malgré tout, du fait de pouvoir utiliser Frescobaldi au lieu de tout
faire en ligne de commande. :wink:

---

Dernière précision : il m'est arrivé d'avoir un clavier (MIDI cette
fois) connecté à l'ordinateur, mais je suis trop mauvais instrumentiste
pour pouvoir m'en servir d'aide à la saisie de partitions. Dans mon
cas, la saisie au clavier (d'ordinateur) reste toujours le meilleur
choix.

Cordialement,
--
Olivier Miakinen

OS (linux, mac, windows) et version

Fedora GNU/Linux, version rawhide
(*tousse* "Linux" n’est _pas_ un OS *tousse*).
Et aussi un chroot fedora sous Android (avec uniquement des logiciels
non-graphiques : lilypond, vim, ffmpeg etc.), et un Fedora ARM pour
Raspberry Pi.

J’utilise aussi pas mal Haiku, mais LilyPond n’est pas (encore) porté
donc là aussi je fais tourner un chroot. (J’ai essayé d’adapter
LilyPond mais c’est *très* difficile car il y a énormément de
dépendances d’assez bas niveau ; par contre je suis arrivé à porter
Frescobaldi quasiment sans aucun problème.)

Version lilypond

Branche master git principalement, et des installations de 2.19 et
2.18 pour pouvoir répondre aux gens.

Quel éditeur ou IDE (vim, frescobaldi ...)

Principalement Frescobaldi. (Et emacs en mode tty.)

Quels plugins

Aucun. Par contre j’ai énormément de touches de raccourci pour
Frescobaldi et pour mon environnement graphique (Sway).

Usage d’un gestionnaire de source (git ou autre)

Git (pour mes propres partitions ainsi que pour contribuer à LilyPond).

Autre information utile

Entre autres, j’utilise un ordinateur datant de 1999 (avec un peu de
RAM rajoutée). Ça tourne très bien avec des distributions légères en
32 bits (par exemple Puppy), même avec les toutes dernières versions
de LilyPond, Frescobaldi ou Firefox. Comme quoi.

Sous Android, LilyPond tourne pas mal mais nécessite un chroot entier
(donc assez lourd) ; au lieu de quoi j’adorerais que LilyPond puisse
tourner sous Termux. Là aussi, j’ai été tenté de le porter moi-même
(Guile avait été porté autrefois mais est resté cassé depuis des
années) mais c’est vraiment, vraiment difficile.

V.

···

On 5/16/19, ****@**** <****@****> wrote:

(*tousse* "Linux" n’est _pas_ un OS *tousse*).

Oups ! Tu as raison, c'est GNU/Linux.

[....]

Quels plugins

Aucun. Par contre j’ai énormément de touches de raccourci pour
Frescobaldi et pour mon environnement graphique (Sway).

Usage d’un gestionnaire de source (git ou autre)

Git (pour mes propres partitions ainsi que pour contribuer à LilyPond).

J'ai oublié de répondre à ces deux points en ce qui me concerne :
- pas de plugin ;
- pas de gestionnaire de source.

···

Le 17/05/2019 00:17, Valentin Villenave a écrit :

Voilou, environnement Openbox sous ArchLinux, LilyPond 2.19.82 (package par défaut dans ArchLinux), Frescobaldi 3.0 pas de versionning à proprement parler mais stockage sur Nextcloud Mes partitions sont destinées à un combo de Jazz (septet), à mes partitions en tant que bassiste dans un big band et à un projet de ressaisie de standards de jazz (realbooks et play along...) pour adaptation à ma tablette (environ 250 partitions à ce jour). Je saisis directement dans Frescobaldi quand c'est de la recopie, je travaille avec MuseScore 3.0 et export en MusicXML quand il s'agit de compositions ou d'arrangements perso. Avec Frescobaldi j'utilise volontiers des modèles personnalisés, des raccourcis claviers et des 3 fichiers inclus pour la personnalisation des noms d'accords, quelques fonctions supplémentaires et des variables fréquemment utilisées. Comme Valentin j'ai cherché à avoir Lilypond sur ma tablette, j'ai contourné le problème en achetant un hybride avec clavier détachable (Toshiba Portege Z20t) qui tourne quasi out of the box sous ArchLinux (). Encore quelques soucis pour y faire tourner des applications Android via Anbox mais ça devrait le faire. Bon week-end à toutes et à tous.

···

Le 16/05/2019 à 10:54, ****@**** a écrit :

Je lance un mini-sondage pour ma, notre, curiosité

https://wiki.archlinux.org/index.php/Toshiba_Portege_Z20t

-- 
Vincent Gay
Envoyé depuis mon saxo-phone :)
[http://blog.vintherine.org/](http://blog.vintherine.org/) - [http://photos.vintherine.org/](http://photos.vintherine.org/)

Bonjour

je vous donne mes informations.
OS (linux, mac, windows) et version : Windows 7 SP1 64 bits
Version lilypond : 2.19.82
Quel éditeur ou IDE (vim, frescobaldi ...) : frescobaldi
Quels plugins : aucun
Usage d’un gestionnaire de source (git ou autre) : très rarement Notepad++
pour des modifications globales genre rechercher-remplacer.
Autre information utile : j'utilise Indesign pour finaliser certaines
partitions parce que j'apprécie de pouvoir y importer des fichiers PDF et
compléter la mise en page (titre, regroupement de plusieurs partitions...)

Vous avez oublié un point : le temps de recherche pour trouver la bonne
syntaxe et une bonne dose de patience pour arriver à faire ce qu'on trouve
de plus beau. Un point appréciable : ce forum d'aide avec sa réactivité, les
avis différents et bien expliqués, ce qui fait que je préfère passer du
temps à chercher une réponse plutôt que de demander de l'aide pour une
réponse qui , parfois, est simple. Pour moi, ce forum mérite largement le
respect et je n'ai pas envie d'abuser de votre savoir à tous.

Pour finir, je me suis constitué un fichier avec des situations que j'ai eu
un peu de mal à trouver, ainsi je vais rapidement vers la solution que je
voulais mettre en place.

···

--
Sent from: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/