Sous XP: export en ps et eps (Bernard Meylan)

Bonsoir Bernard et à tous

Je ne penses pas apporter de conseils, mais plutôt réagir.

Le processus utilisé me paraît lourd et apporter des imprécisions, notamment à cause des conversion.
Je précise :

convertir en PS EPS puis en SVG pour les retravailler : lilypond dispose en interne de toutes les commandes pour affiner la mise en place.
Il est vrai au prix d'entrer dans les propriétés des objets manipulés, la liste est là (je m'engage ?) pour aider.
A ma connaissance (corrigez-moi), le format postscript (PS) est un format de description d'un document à destination d'une imprimante.
Il a été créé pour pouvoir imprimer de façon fidèle un document indépendamment de l'imprimante utilisée.
Ce n'est en aucun cas un format graphique comme le BMP ou le GIF. Les pertes de détails sont logiques.

Concernant l'export de police, je travaille sous Linux, et n'ai pas de réponse précise.
J'avais eu le même type de souci avec des présentations powerpoint, il y avait une case à cocher pour que les polices utilisées dans la présentation soient incluses dans le fichier résultant.
Y aurait-il le même comportement lors de l'export en PS ? ou alors une option de configuration ou en ligne de commande (je sais ce n'est pas l'habitude de Windows, cependant c'est tellement efficace !)

···

Bonjour à tous,

je démarre le projet d'un recueil de chants d'église avec trois logiciels libres (LilyPond pour les partitions, Inkscape pour les ajustements fins et Scribus pour la mise en page. J'utilise essentiellement une double portée avec deux voix sur chaque portée; j'exporte les psaumes soit en PS, soit en EPS, les convertis en SVG avec Ghostscript pour pouvoir les retravailler finement dans Inkscape avant de mettre le tout en page. Le problème est que sur l'image ainsi obtenue, je n'ai que les portées et les hampes (queues) des notes et les paroles; manque: les clefs, l'armure (2 dièzes) et les têtes des notes. J'avais eu le presque le même problème avec Finale que j'avais résolu en installant la version Type 1 avec ATM des polices musicales. J'ai l'impression que l'export en PS (EPS) ne transfère pas les polices (je suis sous XP, je le répète).

Je serais heureux de lire vos conseils et réactions à ce sujet.

Bernard

Bonsoir Bernard et à tous

Je ne penses pas apporter de conseils, mais plutôt réagir.

Le processus utilisé me paraît lourd et apporter des imprécisions,
notamment à cause des conversion.
Je précise :

convertir en PS EPS puis en SVG pour les retravailler : lilypond
dispose en interne de toutes les commandes pour affiner la mise en place.
Il est vrai au prix d'entrer dans les propriétés des objets manipulés,
la liste est là (je m'engage ?) pour aider.

Tout à fait.

A ma connaissance (corrigez-moi), le format postscript (PS) est un
format de description d'un document à destination d'une imprimante.
Il a été créé pour pouvoir imprimer de façon fidèle un document
indépendamment de l'imprimante utilisée.
Ce n'est en aucun cas un format graphique comme le BMP ou le GIF. Les
pertes de détails sont logiques.

C'est une vision réductrice du PostScript. PostScript est un format
graphique vectoriel (mais qui peut inclure des images bitmap) qui
reproduit de façon fidèle un document non seulement pour l'impression,
mais aussi pour l'affichage à l'écran, PostScript est de plus un format
texte (et non binaire), donc éditable à la main, mais est également
éditable avec des logiciels de dessin vectoriel. Bref, PostScript est
un véritable standard, même si en pratique tous les logiciels ne le
prennent pas entièrement en charge.

···

Le dimanche 24 juin 2007 à 21:38 +0200, P.E. Brame a écrit :

--
John Mandereau <****@****>