améliorer l'espacement

Bonjour à tous,
J’ai terminé il y a peu deux partitions que j’ai mises sur IMSLP.
Voici l’une d’elles :
http://imslp.org/images/archive/0/0c/20120414103206!PMLP343879-sonate-emoll.pdf

Comme vous pouvez le voir, ça tombe merveilleusement bien à la fin de la 6e page, mais bon dieu quelle horreur en haut de la troisième !
N’y aurait-il pas quelque moyen de faire revenir ce disgracieux système sur la page précédente ?
Merci d’avance !
L.C.

PS : En ce qui concerne les fontes, j’ai triché et chaque élément est changé manuellement dans le bloc \paper { … } : titrage, tempos, en-têtes et pieds de page.
Encore PS : Si vous avez d’autres remarques, je suis aussi preneur :wink:

Loïc Chahine a écrit :

Bonjour à tous,

Bonjour Loïc,

J’ai terminé il y a peu deux partitions que j’ai mises sur IMSLP.
Voici l’une d’elles :
http://imslp.org/images/archive/0/0c/20120414103206!PMLP343879-sonate-emoll.pdf

Ca tombe bien, je voulais juste reprendre avec ma collègue hautboïste et nous cherchions une pièce hautbois-basson. Est ce qu'elle pourra adapter le hautbois (baroque) à la flûte à laquelle cette pièce est dédiée ?

Comme vous pouvez le voir, ça tombe merveilleusement bien à la fin de la 6e page, mais bon dieu quelle horreur en haut de la troisième !

moi, je ne vois rien de spécial au début de cette page. Mais si tu veux vraiment le mettre à la page précédente, il suffit de mettre un \break (ou \pagebreak) à la fin de la mesure souhaitée. (ou alors, je me fourvoie complètement !)

N’y aurait-il pas quelque moyen de faire revenir ce disgracieux système sur la page précédente ?
Merci d’avance !
L.C.

PS : En ce qui concerne les fontes, j’ai triché et chaque élément est changé manuellement dans le bloc \paper { … } : titrage, tempos, en-têtes et pieds de page.
Encore PS : Si vous avez d’autres remarques, je suis aussi preneur :wink:

oui, je souhaiterais avoir le code Lilypond de cette pièce. C'est possible ?

Merci d'avance

···

--
JJG

LibreOffice 3.3.4 (Ubuntu package 1:3.3.4-0ubuntu1)
LinuxMint Katya

Loïc Chahine a écrit :

Bonjour à tous,

Bonjour Loïc,

J’ai terminé il y a peu deux partitions que j’ai mises sur IMSLP.
Voici l’une d’elles :
http://imslp.org/images/archive/0/0c/20120414103206!PMLP343879-sonate-emoll.pdf

Ca tombe bien, je voulais juste reprendre avec ma collègue hautboïste et nous cherchions une pièce hautbois-basson. Est ce qu'elle pourra adapter le hautbois (baroque) à la flûte à laquelle cette pièce est dédiée ?

Ça ne me semble pas une très bonne idée. D’abord Frédéric II était absolument flûtiste. Ensuite pour le hautbois baroque le mi aigu c’est vaguement haut… Donc ça peut au “pire” être fait en transposant un ton plus bas, en ré mineur.
Sinon du Couperin ça peut être bien, je pense, au hautbois, dans les Goûts réunis ceux qui sont dans des tonalités à bémols. Il y a la sonate pour flûte en sol majeur de Händel qui existe en fa majeur pour hautbois (transcrite par l’auteur) et qui a une partie de basse intéressante, ça peut être très bien à mon avis ! En plus je l’avais LilyPond-ée, mais elle a plein de fautes, faudrait que je relise bien :wink: Ce que je peux faire, hein. On l’a déchiffré avec ma prof de hautbois baroque et on a trouvé plein de fautes dans la basse.

Comme vous pouvez le voir, ça tombe merveilleusement bien à la fin de la 6e page, mais bon dieu quelle horreur en haut de la troisième !

moi, je ne vois rien de spécial au début de cette page. Mais si tu veux vraiment le mettre à la page précédente, il suffit de mettre un \break (ou \pagebreak) à la fin de la mesure souhaitée. (ou alors, je me fourvoie complètement !)

Bah juste un système de deux portées qui reste tout seul de la piece précédente en haut d’une page, c’est assez hideux. C’est presque comme une orpheline, quoi.
Il faut que je regarde bien, j’ai l’impression qu’un simple \pageBreak a fait ce que je voulais mais j’ai pas encore compris comment ç’avait été bidouillé.

À bientôt,
L.

···

Le 14/04/12 13:45, Jean-Jacques Gerbaud a écrit :

Salut Loïc,

Excellent travail ! J'admire particulièrement la fonte choisie :slight_smile:

Pour ton problème, ne parlerais-tu pas plutôt de la page 5 ?
Pour moi, il faut commencer par réduire sensiblement l'espacement horizontal de cet Allegro.
En effet, il semble plus largement espacé que le morceau lent qui précède.
Pour cela, il faut jouer sur base-shortest-duration et common-shortest-duration : http://lilypond.org/doc/v2.15/Documentation/notation/changing-horizontal-spacing

Je conseille aussi d'utiliser une taille de fonte plus petite, entre 17 et 18 points. Non seulement cela permet de gagner beaucoup de place, mais la partition sera plus lisible dans sa globalité.
Je n'ai pas fait d'étude précise des normes utilisées par les différents éditeurs, mais la plupart des éditions traditionnelles, à part peut-être celles de Bärenreiter, utilisent une taille de fonte de cet ordre.

Et maintenant, concrètement, pour avoir les sauts de page où tu veux : http://lilypond.org/doc/v2.15/Documentation/notation/explicit-breaks

Deux petits conseils bonus :

  • ajouter \pointAndClickOff juste après le numéro de version. La partition prendra 3 fois moins de place et il n'y aura plus les liens vers des fichiers de ton ordinateur.
  • différencier nettement numéros de page et chiffrages de basse continue. En lisant la partie de continuo, j'ai buggé 30s en voyant le numéro de la page 4.

À bientôt,
Bertrand

Salut à tous !

Salut Loïc,

Excellent travail ! J'admire particulièrement la fonte choisie :slight_smile:

Merci. C’est du Caslon, très approprié puisque créé dans les années 1720–30. :wink:

Pour ton problème, ne parlerais-tu pas plutôt de la page 5 ?

En effet, je voulais parler de la page 5.

Pour moi, il faut commencer par réduire sensiblement l'espacement horizontal de cet Allegro.
En effet, il semble plus largement espacé que le morceau lent qui précède.
Pour cela, il faut jouer sur base-shortest-duration et common-shortest-duration : http://lilypond.org/doc/v2.15/Documentation/notation/changing-horizontal-spacing

Je suis tout a fait d’accord, mais malgré mes tentatives ça n’a pas fonctionné, et que j’ai même une shortest-bas-eduration à 1 1, ça reste pareil. Par contre si je mets 1 16 ou plus, évidemment ça s’étale.

Je conseille aussi d'utiliser une taille de fonte plus petite, entre 17 et 18 points. Non seulement cela permet de gagner beaucoup de place, mais la partition sera plus lisible dans sa globalité.
Je n'ai pas fait d'étude précise des normes utilisées par les différents éditeurs, mais la plupart des éditions traditionnelles, à part peut-être celles de Bärenreiter, utilisent une taille de fonte de cet ordre.

Là c’est du 19 et je trouve ça pas mal, non ? C’est bien pour les bigleux comme moi…
Quand on voit en plus comme c’est agréablement gravé les partitions XVIIIe, on a envie de mettre du 22.

Et maintenant, concrètement, pour avoir les sauts de page où tu veux : http://lilypond.org/doc/v2.15/Documentation/notation/explicit-breaks

En mettant un \pageBreak, ça s’est assez bien équilibré. J’ai mis aussi sur IMSLP mais ça n’a pas encore été accepté. Je l’héberge ici : http://y.note.free.fr/scores/sonate-emoll.pdf

Deux petits conseils bonus :

  • ajouter \pointAndClickOff juste après le numéro de version. La partition prendra 3 fois moins de place et il n'y aura plus les liens vers des fichiers de ton ordinateur.
  • différencier nettement numéros de page et chiffrages de basse continue. En lisant la partie de continuo, j'ai buggé 30s en voyant le numéro de la page 4.

Comment penses-tu que ce puisse être bien fait ? J’avais pensé à mettre des tirets autour du numéro de page (demi-cadratins), mais je ne sais pas le faire avec le centrage. La définition actuelle :

evenFooterMarkup = \markup {

\override #'(font-name . "Adobe Caslon Pro")

\fill-line {

\on-the-fly #last-page

\small "Edited by Loïc Chahine, engraved with LilyPond"

\on-the-fly #print-page-number-check-first

\normalsize \fromproperty #'page:page-number-string

\on-the-fly #last-page

\small "2012 • Licence Creative Commons NC-BY-SA"

}

}

À bientôt,
L.C.

Pour cela, il faut jouer sur base-shortest-duration et common-shortest-duration : http://lilypond.org/doc/v2.15/Documentation/notation/changing-horizontal-spacing

Je suis tout a fait d’accord, mais malgré mes tentatives ça n’a pas fonctionné, et que j’ai même une shortest-bas-eduration à 1 1, ça reste pareil. Par contre si je mets 1 16 ou plus, évidemment ça s’étale.

Et en bidouillant common-shortest-duration de la même manière ?

Je conseille aussi d'utiliser une taille de fonte plus petite, entre 17 et 18 points. Non seulement cela permet de gagner beaucoup de place, mais la partition sera plus lisible dans sa globalité.
Je n'ai pas fait d'étude précise des normes utilisées par les différents éditeurs, mais la plupart des éditions traditionnelles, à part peut-être celles de Bärenreiter, utilisent une taille de fonte de cet ordre.

Là c’est du 19 et je trouve ça pas mal, non ? C’est bien pour les bigleux comme moi…
Quand on voit en plus comme c’est agréablement gravé les partitions XVIIIe, on a envie de mettre du 22.

Chui bien bigleux aussi. Bien entendu, j'ai une partie du cerveau qui pense comme toi et l'autre qui penche pour le plus petit.
Il faut qu'on fasse une étude puis une conférence sur le sujet, sinon personne ne sera content.

  • différencier nettement numéros de page et chiffrages de basse continue. En lisant la partie de continuo, j'ai buggé 30s en voyant le numéro de la page 4.

Comment penses-tu que ce puisse être bien fait ? J’avais pensé à mettre des tirets autour du numéro de page (demi-cadratins), mais je ne sais pas le faire avec le centrage. La définition actuelle :

evenFooterMarkup = \markup {

\override #'(font-name . "Adobe Caslon Pro")

\fill-line {

\on-the-fly #last-page

\small "Edited by Loïc Chahine, engraved with LilyPond"

\on-the-fly #print-page-number-check-first

\normalsize \fromproperty #'page:page-number-string

\on-the-fly #last-page

\small "2012 • Licence Creative Commons NC-BY-SA"

}

}

Quelque chose comme ça ? (je n'ai pas testé)

[...]

\small "Edited by Loïc Chahine, engraved with LilyPond"

\on-the-fly #print-page-number-check-first

\normalsize \concat { "· - " \fromproperty #'page:page-number-string " - ·" }

\on-the-fly #last-page

[...]

Bertrand

···

Le 14 avril 2012 17:39, Loïc Chahine <****@****> a écrit :

Et en bidouillant common-shortest-duration de la même manière ?

Un essai : http://y.note.free.fr/scores/sonate-emoll(espch).pdf
Je crois qu’en effet ça a changé :wink:

Chui bien bigleux aussi. Bien entendu, j'ai une partie du cerveau qui pense comme toi et l'autre qui penche pour le plus petit.
Il faut qu'on fasse une étude puis une conférence sur le sujet, sinon personne ne sera content.

C’est ça !
Bon, de toute façon comme tu as dit, Bärenreiter ça imprime gros, or moi je déteste pas mes sonates de Händel par Bärenreiter, donc si c’est écrit un peu gros, je trouve pas ça mal.

J’ai aussi changé le numéro de page à partir de ce que tu as indiqué, qui fonctionne, en mettant (comme prévu) des tirets demi-cadratins. À voir donc dans la partition que j’ai liée plus haut.
Dis-moi ce que tu en penses.
Je laisse aussi volontairement l’autre (http://y.note.free.fr/scores/sonate-emoll.pdf) pour la comparaison.
L.

···

Le 15/04/12 01:48, Bertrand Bordage a écrit :

Chui bien bigleux aussi. Bien entendu, j'ai une partie du cerveau qui pense comme toi et l'autre qui penche pour le plus petit.
Il faut qu'on fasse une étude puis une conférence sur le sujet, sinon personne ne sera content.

C’est ça !
Bon, de toute façon comme tu as dit, Bärenreiter ça imprime gros, or moi je déteste pas mes sonates de Händel par Bärenreiter, donc si c’est écrit un peu gros, je trouve pas ça mal.

Oui oui, ne t'en fais pas, c'est bien comme ça. Pour une partition de clavier, je t'aurais dit « vraiment, là il faut réduire la taille », car le pupitre d'un clavieriste est plus proche que celui d'un violoncelliste ou un flûtiste.
Mais là, ce choix se justifie. On verra plus tard pour l'étude/conférence.

J’ai aussi changé le numéro de page à partir de ce que tu as indiqué, qui fonctionne, en mettant (comme prévu) des tirets demi-cadratins. À voir donc dans la partition que j’ai liée plus haut.
Dis-moi ce que tu en penses.

Excellent ! Rien à dire, c'est maintenant une des partitions gratuites les plus professionnelles d'Internet.

Bertrand

···

Le 15 avril 2012 14:03, Loïc Chahine <****@****> a écrit :

Chui bien bigleux aussi. Bien entendu, j'ai une partie du cerveau qui pense comme toi et l'autre qui penche pour le plus petit.
Il faut qu'on fasse une étude puis une conférence sur le sujet, sinon personne ne sera content.

C’est ça !
Bon, de toute façon comme tu as dit, Bärenreiter ça imprime gros, or moi je déteste pas mes sonates de Händel par Bärenreiter, donc si c’est écrit un peu gros, je trouve pas ça mal.

Oui oui, ne t'en fais pas, c'est bien comme ça. Pour une partition de clavier, je t'aurais dit « vraiment, là il faut réduire la taille », car le pupitre d'un clavieriste est plus proche que celui d'un violoncelliste ou un flûtiste.

Oui c’est à prendre en compte… Surtout quand on se retrouve à essayer de lire de loin sur la partition du claviériste parce qu’on en n’a qu’une pour deux (ça m’est déjà arrivé).

Excellent ! Rien à dire, c'est maintenant une des partitions gratuites les plus professionnelles d'Internet.

Haha, merci ! Trop bien :wink:
Si ça t’amuse, il y a une autre sonate de Friedrich que j’ai aussi LilyPond-ée :
http://imslp.org/wiki/Flute_Sonata_in_C_minor,SpiF_190(Frederick_II)
Elle est enregistrée sur le disque Friedrich de l’Akademie für Alte Musik Berlin, et les deux premiers mouvements de cet enregistrement devraient apparaître prochainement sur mon blog (ils sont dans les brouillons).

Et là je suis dans la sonate en sol majeur (pour la version flûte) / fa majeur (pour la version hautbois) de Händel, où les chiffrages foutent un peu la merde car on voit bien que les dièses s’alignent pas avec le reste :frowning:
Et je pense aussi que les chiffrages se retrouvent trop près du système du dessous, ce que je ne sais pas vraiment changer.
http://y.note.free.fr/scores/Handel-score-flute.pdf
Je pense qu’à la page 4 on pourrait se permettre aussi de dégager le dernier système sur la page 5.

L.