bugs / limites de lilypond-book

Bonjour à tous,
Prochainement je vais préparer la mise en page du bouquin d’un collègue. Ça sera fait en LaTeX, et il y aura des partitions dans le texte.
Bien sûr j’ai pensé à lilypond-book !
Mais il y a (au moins) deux choses — je dis “au moins” car j’en ai repéré deux — qui ne fonctionnent pas bien.
D’abord il y a le problème que le bas d’un système peut être coupé. Cf. ce que j’avais déjà exposé ici : http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/probleme-d-espacement-vertical-avec-Lilypond-book-td7340306.html
Ensuite, une page avec que de la partition (ce sont de petites pages d’un peu moins de 20 cm de haut), par exemple avec trois systèmes de trois portées chacun, n’est pas justifiée verticalement. C’est assez embêtant.

Du coup, il y a deux questions que je me pose :
1. Est-il possible de régler ça avec lilypond-book ? Je ne parle pas de recoder le truc, car le bouquin va être fini dans deux semaines je pense.
2. Quelle autre solution (que lilypond-book) aurais-je ?

Merci d’avance pour votre aide !
L.C.

Scribus! Si tu ne dois pas (et ne veux pas) passer obligatoirement par la
case LaTeX, ce logiciel de mise en pages est vraiment performant. Pour ce
qui est des partitions LilyPond, tu "imprimes" ton PDF en PS, et tu exportes
ce PS dans une page Scribus et le positionnes exactement là où tu veux. Tu
peux même "dégrouper" ce PS pour isoler chaque élément de la partition (de
la tête de note à la ligne de portée) pour le placer exactement selon tes
besoins.

···

-----
Cordialement

Bernard
--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/bugs-limites-de-lilypond-book-tp7479773p7479806.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

Bonjour,

Pour L'Album pour la Jeunesse de Schumann j'ai décidé de ne pas utiliser Latex et lilypond-book et donc de tout faire intégralement avec Lilypond et j'avoue que je ne suis pas déçu.
Bon. Il n'y a pas beaucoup de textes, seulement des notes d'édition à la fin. Mais j'ai le sentiment que même dans ton cas, texte et musique peuvent faire bon ménage maintenant.
Pour tester (particulièrement les espaces verticaux) je joins un fichier d'exemple. Je pense que tu pourras le manipuler à ton aise.

Phil.

ZZ-Montage-texte-musique.ly (4.36 KB)

···

Le 19/04/2012 10:25, Loïc Chahine a écrit :

Bonjour à tous,
Prochainement je vais préparer la mise en page du bouquin d’un collègue.
Ça sera fait en LaTeX, et il y aura des partitions dans le texte.
Bien sûr j’ai pensé à lilypond-book !
Mais il y a (au moins) deux choses — je dis “au moins” car j’en ai
repéré deux — qui ne fonctionnent pas bien.
D’abord il y a le problème que le bas d’un système peut être coupé. Cf.
ce que j’avais déjà exposé ici :
http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/probleme-d-espacement-vertical-avec-Lilypond-book-td7340306.html

Ensuite, une page avec que de la partition (ce sont de petites pages
d’un peu moins de 20 cm de haut), par exemple avec trois systèmes de
trois portées chacun, n’est pas justifiée verticalement. C’est assez
embêtant.

Du coup, il y a deux questions que je me pose :
1. Est-il possible de régler ça avec lilypond-book ? Je ne parle pas de
recoder le truc, car le bouquin va être fini dans deux semaines je pense.
2. Quelle autre solution (que lilypond-book) aurais-je ?

Merci d’avance pour votre aide !
L.C.

Argh ! Je recommande /vraiment/ LaTeX. En revanche, je ne connais pas
suffisamment lilypond-book pour régler ton problème mais je pense
que, pour la qualité typographique et pour l'automatisation de beaucoup
de choses pénibles à gérer manuellement, il est dommage de se priver de
la puissance de LaTeX...

···

Le jeudi 19/04/12 à 01h45, bameylan <****@****> a écrit :

Scribus! Si tu ne dois pas (et ne veux pas) passer obligatoirement
par la case LaTeX, ce logiciel de mise en pages est vraiment
performant.

--
Denis

Une soluce pourrait être de laisser entièrement à LilyPond la gestion des pages qui n'ont que des partitions, et de les assembler ensuite avec les pages textuelles produites par LaTeX pour former le document final. Il y aura la question des numéro de pages à gérer plus au moins manuellement biensûr aussi bien côté LaTeX que LilyPond.

Il me semble que c'est ce que fait Reinhold Kainhofer pour ses éditions.

···

Le 19 avr. 2012 à 10:25, Loïc Chahine a écrit :

Ensuite, une page avec que de la partition (ce sont de petites pages d’un peu moins de 20 cm de haut), par exemple avec trois systèmes de trois portées chacun, n’est pas justifiée verticalement. C’est assez embêtant.

Bonjour,

Pour le premier problème, il suffit de mettre la commande \vfill (dans le
code LaTeX) qui va justifier verticalement les « blocs »
Pour le deuxième on peut aussi bidouiller avec \vfill en mettant des espaces
insécable (~) au dessus et en dessous…

Autre chose, je conseille d’inclure les partitions avec
\lilypondfile{musique.ly} plutôt que d’utiliser \begin{lilypond}
\end{lilypond}

Si ça peut aider :slight_smile:

Calixte.

···

--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/bugs-limites-de-lilypond-book-tp7479773p7481264.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

Bonjour à tous,
De retour d’une grosse réunion sur LaTeX dans le projet de recherche auquel je participe, je trouve vos messages. Merci à tous pour vos réponses ! Certaines sont très encourageantes, et je serai en mesure de les essayer dès que ma collègue (qui est “auteur” du livre, c'est-à-dire en fait éditeur du texte, moi je ne suis que “typographe”, si on peut dire, vu que LaTeX va faire beaucoup) aura fait ses choix. Je viens en particulier d’avoir les formats des pages.

J’essaie de répondre à plusieurs points qui ont été soulevés.

Tout d’abord, non seulement je ne peux pas, mais je ne veux pas ne pas utiliser LaTeX. En effet, je trouve que les performances sont excellentes, et j’en ai l’habitude, je ne suis jamais déçu ou surpris du résultat quasiment. D’autre part, il s’agit d’un ouvrage de théâtre et j’ai développé un paquetage pour la mise en page de théâtre français, qui fonctionne uniquement avec LaTeX.
Nota : Pour ceux qui se demandent déjà où est ce paquetage et comment l’utiliser, soyez patients ! En fait, pour l’instant les commandes sont dans un préambule qui est intégré (avec \input{…}) au document à compiler. Il n’a pas encore le format définitif d’un paquetage, et aucune doc n’est rédigée. Je suis en train de rédiger une doc à l’usage de mon centre d’études, qui pourra servir ensuite. Enfin, je ne sais pas encore faire un paquetage, techniquement, même si je crois que peu de choses sont à changer (un document qui résume bien les choses serait le bienvenu, mais je n’ai pas encore beaucoup cherché) ; et je sais encore moins le distribuer et l’installer !

Dans ce cas précis, il y aura beaucoup de texte et peu de partitions, donc la solution LaTeX est vraiment, à mon sens, la meilleure. Les partitions seront de toute façon gravées avec Lily. Quant à l’intégration des partitions, si elle ne peut se faire directement avec lilypond-book, hé bien on les mettra en image. Schématiquement, c’est un peu ce que fait lilypond-book.

Gérer entièrement les pages qui n’ont que de la musique avec Lily, puis les mettre dans LaTeX, n’est guère aisé, puisqu’une partition peut commencer en bas d’une page, occuper toute la page suivante, et se terminer en haut d’une troisième page. Tout cela dépend du texte. Ce n’est pas idéal, mais les pages sont petites : 16,5x9 cm pour les dimensions “utiles” (marges déduites).
Je pense que ça répond aussi aux solutions évoquées par Calixte : j’ai assez peu de maîtrise des partitions, en fait. J’intègre toujours avec \lilypondfile.

Bon, c’est surtout de l’inquiétude par avance de limites que j’ai rencontrées déjà. Par la suite, je verrai si j’y suis de nouveau confronté.
Dans tous les cas, les idées sont bienvenues, et de mon côté je vous dirai comment j’aurai résolu les problèmes.

Enfin, je pense que c’est une chose à laquelle il faut penser pour l’avenir de LilyPond : améliorer lilypond-book. Même si je sais que certains envisagent que tout soit fait par Lily (texte aussi), c’est un but peut-être lointain, et LaTeX est déjà un outil extrêmement performant pour le texte, qu’il n’est pas peut-être pas utile de dupliquer. Je regrette de ne pouvoir participer activement au développement en ce sens, je n’en ai pas vraiment les compétences…

Bien à vous tous,
L.C. qui va se pencher sur Python.

Hello,

Aujourd'hui, pour des raisons pratiques, j'ai fait le choix du tout LilyPond. Néanmoins, le choix lilypond-book + LaTeX est loin d'être aberrant. Mais c'est plus pour inclure des exemples LilyPond dans du LaTeX que pour faire un livre classique « sommaire - préface LaTeX - partition LilyPond ». Voilà ma proposition :

J'ai jadis utilisé le paquet pdfpages de LaTeX pour intégrer un groupe de pages LilyPond. La question de la pagination ne s'est pas posée. En effet, comme beaucoup d'éditeurs, j'ai utilisé les chiffres romains pour la préface en LaTeX et la pagination par défaut de LilyPond pour les partitions. Pour les pages inclues avec pdfpages, la numérotation de LaTeX ne s'affiche pas. Pour le sommaire (que je fis en LaTeX), il faut toutefois préciser qu'on est en pagination arabe et indiquer les titres de morceaux. Après le \tableofcontents et la préface, cela donne :

\pagenumbering{arabic}\setcounter{page}{1}
\addcontentsline{toc}{part}{Conducteur}
\addcontentsline{toc}{section}{1. Beatus vir}
\includepdf[pages=1-5]{Beatus-vir.pdf}
\addcontentsline{toc}{section}{2. Potens in terra}
\includepdf[pages=6]{Beatus-vir.pdf}
\addcontentsline{toc}{section}{\textit{Antifona}}
\includepdf[pages=7]{Beatus-vir.pdf}

etc.

Si on souhaite ajouter du texte LaTeX à la suite de ces inclusions, la pagination est respectée, aucun problème. Néanmoins je suggère de changer de style de pagination, pour plus de clarté (par exemple « alph »).
Rien n'empêche par ailleurs d'utiliser lilypond-book pour ajouter des bouts de partitions dans la préface. Mais même pour ce cas-là, j'ai opté pour \includegraphics{bout_de_partition.pdf}. Pour un usage professionnel, séparer au maximum LaTeX de LilyPond de cette manière est effectivement plus stable.

À bientôt,
Bertrand

Bonjour à tous,

Pour avoir testé 2 types d'utilisations dans ce cadre-là, je vous transmets
quelques réflexions :

- l'utilisation de lilypond-book est très pratique pour de courts extraits
(1, 2 portées) ne nécessitant pas de mise en page avancée. Pour des feuilles
de théorie en formation musicale, des tests (le package exam est très
pratique, au passage), des rapports où le texte est majoritaire; pour les
utilisateurs de Mac OS X, les scripts de Nicola Vitacolonna sont très
pratiques et permettent de ne pas recompiler les petits extraits de
partition s'ils n'ont pas été modifiés (utilisation de rsync). Par contre,
pour la bibliographie (par exemple), c'est parfois plus ennuyeux à cause du
déplacement des fichiers d'un dossier vers un autre.

- j'ai également utilisé pdfpages, tant en "pleine page" que dans un format
plus réduit, qui permettait alors de continuer à voir en-têtes et pied de
pages.

D'une manière générale, j'utilise lilypond-book pour les extraits à modifier
régulièrement, et pdfpages pour les partitions "finies".

Voici un exemple d'utilisation combinée de lilypond-book (la plupart des
extraits) et de pdfpages (la seule partition étalée sur de nombreuses pages)
: http://dl.dropbox.com/u/6420461/fiches_creativite.pdf
fiches_creativite.pdf

···

--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/bugs-limites-de-lilypond-book-tp7479773p7483297.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

Bonjour à tous,

Pour vous donner une idée de ce que nous allons réaliser, vous pouvez regarder comment les éditeurs des Amours de Bastien et Bastienne de Justine Favart ont fait au XVIIIe s. :
http://books.google.fr/books?id=5p0rAAAAMAAJ&pg=PP13&dq=th%C3%A9%C3%A2tre+de+favart+bastien&hl=fr&sa=X&ei=tByRT8bOC4aIhQeFntWfBA&ved=0CDgQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false

Dans notre cas, ce sera différent, puisque les airs n’auront pas de paroles mais pourront avoir plusieurs portées dans chaque système. Le principe est cependant sensiblement le même : du texte de théâtre dans lequel vient s’intégrer un peu de musique.
Le texte sera par ailleurs annoté.

C’est donc, me semble-t-il, un peu différent du cas d’une partition précédée d’une préface, ou d’une partition dans laquelle se placent éventuellement quelques couplets en plus pour les airs.

Merci pour l’indication de pdfpages, je vais regarder cela ! De toute façon, on trouvera bien une solution avec LaTeX et Lily, même s’il y a plus d’intermédiaires que prévus entre les deux :wink:

Bien à vous,
L.

Nicolas Sceaux a fait des partitions de théâtre musical dans le style de ce que tu voudrais, mais uniquement avec LilyPond.
Un exemple : http://nicolas.sceaux.free.fr/index.php/2006/05/10/7

Je sais, et ce n’est pas exactement ce que je veux. Il faut s’imaginer que toutes les pages ressemblent plutôt aux pages 13 et 14 de cette partition du Bourgeois qu’aux autres pages. Sauf qu’en plus elles sont deux fois moins grandes — c’est ça le problème, en fait, la taille de page, sinon comme les extraits sont courts, ils devraient rentrer sur une seule page.
De toute façon, quasiment tout le bouquin est déjà codé en LaTeX : il ne reste qu’à relire, faire la préface, et intégrer les extraits musicaux.
En l’état actuel des choses, force est tout de même de constater que la gestion du texte est quand même beaucoup plus puissante avec LaTeX qu’avec LilyPond. LilyPond dont ce n’est pas la mission ! C’est bien normal qu’il ne s’en occupe pas ou peu.

···

Le 20/04/12 10:38, Bertrand Bordage a écrit :

Nicolas Sceaux a fait des partitions de théâtre musical dans le style de ce que tu voudrais, mais uniquement avec LilyPond.
Un exemple : http://nicolas.sceaux.free.fr/index.php/2006/05/10/7

Bonjour à tous !
Me revoici avec un exemple précis.
En fait il s’agit des premières pages du bouquin, sauf que tout le texte est remplacé par du faux texte (je pense que vous pouvez comprendre que l’éditeur et ma collègue ne souhaitent pas que ce texte, jamais édité, sois divulgué avant la publication). Mais le rendu est le même avec le vrai texte !
Par contre les airs c’est les vrais, et les dimensions aussi (à très peu de choses près peut-être).
Quelques mots, peut-être, pour expliquer : il s’agit d’une parodie d’un mélodrame, et donc le personnage (texte) dialogue avec l’orchestre (partitions), d’où cette présentation.

À vos commentaires, donc, sur ces pages !

Et je commence, avec trois remarques, dont une que je sais régler tout seul :
— Je pense que les portées pourraient être un point plus petites. Ça je sais changer, mais je veux bien des avis là-dessus.
— Je trouve que les systèmes sont trop rapprochés les uns des autres, aussi bien à la p. 1 (où système = portée), que dans le premier air de la page 2, où la portée du bas du 1er syst. et la portée du haut du 2nd syst. sont plus proches que les portées à l’intérieur des systèmes.
— Il y a une portée orpheline en haut de la p. 3. Avec lily-book, je ne saurais pas corriger ça.

Merci d’avance pour votre aide et pour vos avis !
L.C.

exemple.lytex (3.36 KB)

tottottot.ly (1.24 KB)

reveillez.ly (281 Bytes)

derouillons.ly (596 Bytes)

Bonsoir à tous !
Je me réponds donc à moi-même, pour signaler que tout s’arrange, en fait.
D’abord, il n’y aura pas de partitions longues dans le texte : nous avons décidé de ne mettre dans le texte que la mélodie, et de mettre les partitions complètes en annexe. Du coup dans l’annexe j’utilise pdfpages, en gardant les titres courants et numéros de pages faits par LaTeX.
En ce qui concerne l’espacement des mélodies dans le texte, j’ai trouvé une solution un peu bancale mais qui fonctionne : mettre des paroles invisibles. Le résultat est très satisfaisant. Faute de mieux, j’utiliserai donc cette technique quand besoin.
Il ne me reste qu’une petite question (pour l’instant du moins) : j’aimerais bien que tout le livre ait la même fonte, et si possible la Computer Modern de LaTeX. Est-il possible de composer le texte des partitions (titres et textes chantés) avec ?
Bien à vous,
L.C.

Hello !

Pour changer les fontes par défaut :
http://lilypond.org/doc/v2.15/Documentation/notation/fonts#entire-document-fonts
Pour utiliser la fonte de LaTeX, je te conseille d'utiliser Latin Modern.
C'est Computer Modern, mais en version OpenType.
On peut l'installer avec le paquet lmodern sous Ubuntu. Il est
probablement déjà installé avec LilyPond, d'ailleurs.

Cela donne donc :

\paper {

  myStaffSize = #20

  #(define fonts

    (make-pango-font-tree "LMRoman10"

                          "LMSans10"

                          "LMMono10"

                          (/ myStaffSize 20)))

}

Bertrand

C’est l’info dont j’avais besoin :wink:

Bon par contre ça j’utilise plus, ça veut pas modifier la staffsize et les fontes en même temps (cf. autre discussion), donc je modifie les éléments dans le bloc paper, mais “un par un”.
L.

···

Hello !

Pour changer les fontes par défaut : http://lilypond.org/doc/v2.15/Documentation/notation/fonts#entire-document-fonts
Pour utiliser la fonte de LaTeX, je te conseille d'utiliser Latin Modern. C'est Computer Modern, mais en version OpenType.
On peut l'installer avec le paquet lmodern sous Ubuntu. Il est probablement déjà installé avec LilyPond, d'ailleurs.

Cela donne donc :

\paper {

myStaffSize = #20

#(define fonts

(make-pango-font-tree "LMRoman10"

"LMSans10"

"LMMono10"

(/ myStaffSize 20)))

}

Bertrand

Je l’ai trouvée et installée, mais ça ne fonctionne pas. Visiblement, mon LilyPond a un problème avec les OTF ! J’ai essayé avec plusieurs .ttf, ça fonctionne. Là j’ai essayé différents noms (LMRoman12, LMRomand12Regular, Latin Modern Regular [celui que Fresco me propose], lmroman12-regular [le nom du fichier sans ext., et aussi avec]) : rien à faire. J’ai au moins une autre police en OTF, et il semble ne pas en vouloir non plus (j’avoue que j’ai pas essayé de le faire passer par tous les noms possibles). Je rappelle que je suis sous Mac OS X, si ça change quelque chose…
L.C.

···

Le 24/04/12 23:26, Bertrand Bordage a écrit :

Hello !

Pour changer les fontes par défaut : LilyPond Notation Reference: 1.8.3 Fonts
Pour utiliser la fonte de LaTeX, je te conseille d'utiliser Latin Modern. C'est Computer Modern, mais en version OpenType.
On peut l'installer avec le paquet lmodern sous Ubuntu. Il est probablement déjà installé avec LilyPond, d'ailleurs.