Fonte "Charpentier"

Bonjour,
M.A. Charpentier utilise quelque fois pour de la musique religieuse une fonte avec ce qui ressemble à des croches et des double croches à tête blanche (image jointe).
Est-il possible de d'obtenir cette fonte avec lilypond ?

Merci
Marc Lanoiselée

Bonsoir,

Bien sûr, c'est possible ! Il suffit de dire à LilyPond de se limiter pour ne pas utiliser le « glyphe » des têtes de noires.Voici un exemple :

\relative c'' {
\override Score.NoteHead #'duration-log =
#(lambda (grob)
(min 1 (note-head::calc-duration-log grob)))
\autoBeamOff \key f \major
r4 r8 c c c c8. d16 ees4. bes8 bes8. c16
}
\addlyrics {
et a -- pos -- to -- li -- ca sanc -- tis -- si-
}

La seule difficulté se situe au niveau rythmique. N'étant pas spécialiste de cette notation, je ne me prononcerai pas. Mais on voit tout de suite la limitation : comment différencier la noire de la blanche ? Pour moi, il faut décider d'une règle de multiplication avant de commencer à taper les notes.
En effet, si on considère que "ce qui ressemble à une blanche est une blanche, ce qui ressemble à une ronde est une ronde et idem pour la brève et la longue", alors il faut multiplier par deux la valeur des croches pour qu'elles occupent l'espacement d'une noire. Du coup il faudra faire a8*2 au lieu de a8, tandis que a2 reste a2, a1 reste a1 et on supprime l'usage de la noire. J'avais cherché une solution à ce problème il y a quelques mois, mais par faute de référence musicologique, j'ai abandonné.

En espérant qu'on trouvera un jour une solution propre,
Bertrand

Merci, j'ai aussi l'impression que ces croches sont en réalité des noires et que les double croches sont des croches. Il faut que je pose la question à mon spécialiste de musique baroque.
Marc

···

Le 04/12/2011 18:46, Bertrand Bordage a écrit :

Bonsoir,

Bien sûr, c'est possible ! Il suffit de dire à LilyPond de se limiter pour ne pas utiliser le « glyphe » des têtes de noires.
Voici un exemple :

\relative c'' {
  \override Score.NoteHead #'duration-log =
  #(lambda (grob)
     (min 1 (note-head::calc-duration-log grob)))
  \autoBeamOff \key f \major
  r4 r8 c c c c8. d16 ees4. bes8 bes8. c16
}
\addlyrics {
et a -- pos -- to -- li -- ca sanc -- tis -- si-
}

La seule difficulté se situe au niveau rythmique. N'étant pas spécialiste de cette notation, je ne me prononcerai pas. Mais on voit tout de suite la limitation : comment différencier la noire de la blanche ? Pour moi, il faut décider d'une règle de multiplication avant de commencer à taper les notes.
En effet, si on considère que "ce qui ressemble à une blanche est une blanche, ce qui ressemble à une ronde est une ronde et idem pour la brève et la longue", alors il faut multiplier par deux la valeur des croches pour qu'elles occupent l'espacement d'une noire. Du coup il faudra faire a8*2 au lieu de a8, tandis que a2 reste a2, a1 reste a1 et on supprime l'usage de la noire. J'avais cherché une solution à ce problème il y a quelques mois, mais par faute de référence musicologique, j'ai abandonné.

En espérant qu'on trouvera un jour une solution propre,
Bertrand

Les croches de blanche étant de la durée d'une noire, en utilisant
cette méthode il faut les entrer avec la durée 8*2, et les double-
croches de blanche avec la durée 16*2, etc.

Voici un exemple, le Noël /Or nous dites Marie/ de Charpentier :

<https://github.com/nsceaux/nenuvar/blob/master/Charpentier/MusiqueSacree/H534_Noels/DitesMarie/dessus.ily&gt;

dont le rendu est là, page 28 :

<http://nicolas.sceaux.free.fr/charpentier/AntiennesNoels-conducteur5.pdf&gt;

Un autre exemple page 6 : Noël /O Createur/.

Nicolas

···

Le 4 déc. 2011 à 18:46, Bertrand Bordage a écrit :

Bonsoir,

Bien sûr, c'est possible ! Il suffit de dire à LilyPond de se limiter pour ne pas utiliser le « glyphe » des têtes de noires.
Voici un exemple :

\relative c'' {
  \override Score.NoteHead #'duration-log =
  #(lambda (grob)
     (min 1 (note-head::calc-duration-log grob)))
  \autoBeamOff \key f \major
  r4 r8 c c c c8. d16 ees4. bes8 bes8. c16
}
\addlyrics {
et a -- pos -- to -- li -- ca sanc -- tis -- si-
}

La seule difficulté se situe au niveau rythmique. N'étant pas spécialiste de cette notation, je ne me prononcerai pas. Mais on voit tout de suite la limitation : comment différencier la noire de la blanche ?