Armure minor

Bonjour,
Et bienvenu dans le monde de LilyPond ! J'ai débuté il y a plus d'un an
maintenant, et il y a encore tant et tant de choses que je ne sais pas
faire. Mais tant et tant aussi que je sais, et que j'ai faites, plus
rapidement sans doute qu'avec Finale ou Sibelius. Au début c'est un peu
fastidieux, mais ça vaut le coup !

Concernant ton problème, tu as un bémol à la clef, c'est un si : aucun
problème, c'est une armure classique. Peut-être que l'usage de la tonalité
dans le morceau ne l'est pas, mais pour l'armure, tu peux écrire :
\key f \major
(fa majeur)
ou bien
\key d \minor
Ces deux commandes te mettront un bémol à la clef. Si tu ne sais pas si
c'est majeur ou mineur, je te conseille de mettre plutôt \key f \major,
c'est ce que je fais quand j'ai un morceau qui est plus modal que tonal.
Pour le 4/4, attention, si tu écris juste
\time 4/4
tu devrais obtenir un C comme indication. Tu peux écrire (en tout cas en
version 2.12.2)
\numericTimeSignature\time 4/4
N'hésite pas à nous dire si tu as réussi, ou si tu as d'autres problème !

···

--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/Armure-minor-tp5304522p5305832.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

Ah, génial ça marche, par contre j'aimerais qu'on m'explique quelque chose
que je n'ai pas vraiment compris, je connais le solfège pourtant mais
pourquoi majeur et mineur, enfin quelle est la différence entre les deux et
pourquoi est-ce que j'ai du mettre \key f \major ? Enfin f, dans la
notation anglophone c'est bien un fa, ou est le rapport avec la note si.

Voila merci.

···

--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/Armure-minor-tp5304522p5306044.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

Parce que c'est dans la gamme majeure de fa qu'il y a un si bémol :wink:

Je peux t'expliquer pourquoi en détails si tu veux (j'y ai beaucoup réfléchi pour pouvoir l'enseigner à mes élèves), mais déjà :

do majeur et la mineur = rien
sol majeur et mi mineur = fa#
ré majeur et si mineur = fa# et do#
la majeur et fa# mineur = fa# do# sol#
mi majeur et do# mineur = fa# do# sol# ré#
si majeur et sol# mineur = fa# do# sol# ré# la#
fa# majeur et ré# mineur = fa# do# sol# ré# la# mi#
do# majeur et la# mineur = fa# do# sol# ré# la# mi# si#

fa majeur et ré mineur = sib
sib majeur et sol mineur = sib et mib
mib majeur et do mineur = sib mib lab
lab majeur et fa mineur = sib mib lab réb
réb majeur et sib mineur = sib mib lab réb solb
solb majeur et mib mineur = sib mib lab réb solb dob
dob majeur et lab mineur = sib mib lab réb solb dob fab

On croit toujours connaître le solfège.... mais il y en a des choses à savoir :wink:

A+

Christophe Pochon
http://www.christophe-pochon.com

···

Le 17 juillet 2010 16:27, twitee <****@****> a écrit :

Ah, génial ça marche, par contre j'aimerais qu'on m'explique quelque chose
que je n'ai pas vraiment compris, je connais le solfège pourtant mais
pourquoi majeur et mineur, enfin quelle est la différence entre les deux et
pourquoi est-ce que j'ai du mettre \key f \major ? Enfin f, dans la
notation anglophone c'est bien un fa, ou est le rapport avec la note si.

Voila merci.

View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/Armure-minor-tp5304522p5306044.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.


liste de diffusion lilypond-user-fr
lilypond-user-fr@gnu.org
http://lists.gnu.org/mailman/listinfo/lilypond-user-fr

Tu n'as pas dû faire beaucoup de solfège alors.
C'est la notion de tonalité qui est en jeu, difficile à expliquer comme ça
dans l'abstrait, je vais essayer de fare au mieux. Oui, quand tu écris \key
f \major, ça veut dire que tu es dans la tonalité de fa majeur.
Voici quelques éléments de base.
Le majeur est caractérisé par l'emploi d'une gamme dont les caractéristiques
sont les intervalles qui séparent les notes. On va appeler les notes I, II,
III, IV, V, VI et VII, et ensuite on remplacera par des noms de notes.
Entre la note I et la note II, il y a un ton,
entre II et III, un ton,
entre III et IV, un demi-ton,
entre IV et V, un ton,
entre V et VI, un ton,
entre VI et VII, un ton,
entre VII et le I de l'octave au-dessus, un demi-ton.
Par exemple, si on part de la note do, ça fait :
entre do et ré, un ton
ré mi : un ton
mi fa : un demi-ton (il n'y a pas de touche noire sur le piano entre ces
deux notes)
fa sol : un ton
sol la : un ton
la si : un ton
si do : un demi-ton.
Si maintenant tu veux reproduire le même schéma d'enchaînement des tons et
demi-tons en partant d'une autre note, tu vas devoir ajouter un ou des
dièses ou un ou des bémols.
Par exemple, si tu pars de mi, sans dièse, et que tu fais
mi fa : un demi-ton,
ça ne commence pas comme la gamme majeur, qui commence par un ton entier, et
non pas un demi-ton. Du coup, on ajoute un dièse pour élever la note d'un
demi-ton.
mi fa# : un ton
fa# sol# : un ton
sol# la : un demi ton (III-IV : il y a toujours un demi-ton ici, cf.
ci-dessus)
la si : un ton
si do# : un ton
do# ré# : un ton
ré# mi : un demi-ton
Voilà, ça marche. Du coup, dans la tonalité de mi majeur (= on commence sur
la note mi et on fait l'enchaînement des tons et demi-tons qui caractérise
le majeur), on aura toujours fa#, sol#, do# et ré#.
Je ne vais pas expliquer ici l'ordre des dièses à la clefs. Si tu veux,
envoie un mail et je pourrai le faire.
Prenons maintenant comme note de départ fa :
fa sol : un ton (pas de prob)
sol la : un ton
mais si ensuite on fait : la si, on a encore un ton. Or, la gamme majeur,
c'est 1 ton, 1 ton, 1/2 ton. Donc on doit baisser le si d'un demi ton, et on
le fait avec un si bémol. Donc, du début :
fa sol : un ton
sol la : un ton
la si b : un demi ton
si b do : un ton (c'est bon)
do ré : un ton
ré mi : un ton
mi fa : un demi-ton.
Et cette fois, ça rentre dans le "moule" du majeur. Nous avons utilisé dans
cette gamme le si bémol, nous sommes parti de fa, et nous avons fait
l'enchaînement caractéristique du majeur, donc nous sommes en fa majeur
(alias F major en anglais, d'où \key f \major).
Est-ce que c'est assez clair comme explication ?
Si tu as des bouquins de musique (genre théorie de la musique), ça doit être
expliqué dedans. Sinon, tu peux foncer dans une librairie avant que ça ferme
!
J'espère que ça va, et tu peux revenir à la charge sinon !

···

--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/Armure-minor-tp5304522p5306082.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

Et moi je te dirais d'investir (c'est pas cher pour ce que c'est) dans LA
bible : le Danhauser. Tu sauras tout ça, et notamment pourquoi dans une
partition modale on ne met pas d'armure (pour autant que j'aie bien tout
compris ce qui n'est pas forcément acquis :smiley: ). Il n'y a rien de plus moche
qu'une partition avec un bémol à la clé et tous les si avec un bécarre...

···

Le samedi 17 juillet 2010, Christophe Pochon a écrit :

Je peux t'expliquer pourquoi en détails

--
Cordialement, Daniel Cartron
« Quand on a la santé, c'est pas grave d'être malade. »
Francis Blanche - Mon oursin et moi

Ah, je comprend mieux ! Mercii.

···

--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/Armure-minor-tp5304522p5306101.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

Oui, la théorie de Danhauser... Mais ça n'est pas forcément le plus lisible.
Je conseillerais n'importe quelle théorie de la musique, du moment qu'elle
te plaise un peu et qu'elle te semble un minimum complète au premier abord.
Peut-être que par la suite tu devras investir dans la Théorie de la musique
de Danhauser, mais pour commencer, ça peut être bien d'avoir un bouquin où
c'est bien expliqué, avec des jolis couleurs et des bons schémas. C'est
avant tout au lecteur de voir quel livre lui correspond, à mon avis. Cela
dit, si tu fais vraiment du solfège par la suite, tu auras sans doute besoin
à un moment donné de la Danhauser.

tweety, je ne te conseille pas particulièrement de lire la suite pour
l'instant.
Une partition modale peut avoir des bémols à la clef : il y a tout un
passage écrit en la majeur dans Dans les steppes de l'Asie centrales de
Borodine, et pourtant c'est toujours aussi modal. Tout dépend si ça se
justifie. C'est sûr que si c'est pour mettre des bécarres partout, ça ne
sert à rien.
Mais si on veut utiliser le mode de fa (1_1_1_1/2_1_1_1/2) en partant de mi,
on aura
mi fa# sol# la# si do# ré# mi (si je ne me trompe pas), ce serait dommage de
ne pas utiliser l'armure de si majeur, qui a justement fa, do, sol, ré et la
dièses à l'armure !

···

--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/Armure-minor-tp5304522p5306116.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

Pour ce qui est du livre, je pense que je vais l'acheter

Ensuite j'ai un petit problème, vraiment minuscule mais qui m'agace, voici
une capture du début de ma réécriture de The Scientist

http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/file/n5306239/Sans_titre_2.jpg

Je voudrais simplement qu'on m'explique comment mettre les silence ( j'ai
mis r1 pour les silence ) au centre car ça m'énerve un peu que ça soit à
gauche au lieu d'être centré !

Voila

···

--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/Armure-minor-tp5304522p5306239.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

== En réponse au message du 17-07-2010, 17:37:55 ==

Pour ce qui est du livre, je pense que je vais l'acheter

Ensuite j'ai un petit problème, vraiment minuscule mais qui m'agace, voici
une capture du début de ma réécriture de The Scientist

http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/file/n5306239/Sans_titre_2.jpg

Je voudrais simplement qu'on m'explique comment mettre les silence ( j'ai
mis r1 pour les silence ) au centre car ça m'énerve un peu que ça soit à
gauche au lieu d'être centré !

Voila

Rien de plus simple, il faut remplacer le "r" de silence par "R" (R1 dans ton cas)

Quand je dis "rien de plus simple", j'exagère un pau, car ces silences dit "multi-mesure" obéissent à des règles différentes.
Ainsi, dans une mesure à 2 temps, il faut écrire R2 pour avoir une pause (et non R1 comme on pourrait le penser).

Par ailleurs, les silences multi-mesure peuvent s'écrire R1 * 5 pour remplacer 5 mesures consécutives.
Pour y placer un point d'orgue il faut utiliser R2.^\fermataMarkup, les articulations habituelles ne fonctionnant pas.

Plus de détails dans http://lilypond.org/doc/v2.13//Documentation/notation/writing-rests

Amicalement,

Jean-François

···

--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/Armure-minor-tp5304522p5306239.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

_______________________________________________
liste de diffusion lilypond-user-fr
lilypond-user-fr@gnu.org
http://lists.gnu.org/mailman/listinfo/lilypond-user-fr

========================================

Bon, ben merci, c'était vraiment très simple, je ne pense pas avoir d'autre
question, merci à tous, j'ai noté le nom des livres que vous m'avez
conseillé, j'irais sûrement les acheter demain !

···

--
View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/Armure-minor-tp5304522p5306771.html
Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.

J'ai commencé à faire un document PDF qui explique le rapport entre les dièses et les tonalités. C'est pas fini, et je vais continuer bien sûr avec les bémols. Mais en attendant le livre de théorie, ça peut t'aider. Et puis, je me demande s'il existe un livre où c'est expliqué comme je le fais ? Vous tous : le savez-vous ? Moi c'est à force de chercher comment expliquer ça à des élèves de solfège que j'ai "inventé-découvert" cette explication. Parce qu'à moi, on avait juste dit "fa do sol ré la mi si", et c'est comme ça et puis c'est tout !

Donc en attachement, la version pas finie urgente de ces explications (réalisée à l'aide du génial plugin Lilypond pour OpenOffice.org Writer)

A+

Christophe Pochon
http://www.christophe-pochon.com

gamme majeure.pdf (134 KB)

···

Le 17 juillet 2010 20:39, twitee <****@****> a écrit :

Bon, ben merci, c'était vraiment très simple, je ne pense pas avoir d'autre
question, merci à tous, j'ai noté le nom des livres que vous m'avez
conseillé, j'irais sûrement les acheter demain !

View this message in context: http://lilypond-french-users.1298960.n2.nabble.com/Armure-minor-tp5304522p5306771.html

Sent from the LilyPond French Users mailing list archive at Nabble.com.


liste de diffusion lilypond-user-fr
lilypond-user-fr@gnu.org
http://lists.gnu.org/mailman/listinfo/lilypond-user-fr

À moi aussi on m'avait dit ça, fait pas ci, fait pas ça, à dada prout prout
cadet (heu non ça c'est Dutronc)...

Et puis un jour le Danhauser m'a tout bien expliqué ça, comme tu le fais,
exactement pareil. Le seul point qui me manque, mais c'est forcément simple à
expliquer puisque la musique c'est de la mathématique (heu je veux dire la
théorie, pas le génie :-)) c'est que dans l'ordre des dièses fa do sol... si
on les lit un sur deux en commençant par le deuxième et qu'on revient au début
pour lire la suite, donc 2 4 6 1 3 5 7 , on a... forcément une relation avec
le décalage des tétracordes, mais j'ai la flemme de chercher la formule de math
ce soir. Je retourne à mes fourneaux :slight_smile:

···

Le samedi 17 juillet 2010, Christophe Pochon a écrit :

J'ai commencé à faire un document PDF qui explique le rapport entre les
dièses et les tonalités. C'est pas fini, et je vais continuer bien sûr avec
les bémols. Mais en attendant le livre de théorie, ça peut t'aider. Et
puis, je me demande s'il existe un livre où c'est expliqué comme je le
fais ? Vous tous : le savez-vous ? Moi c'est à force de chercher comment
expliquer ça à des élèves de solfège que j'ai "inventé-découvert" cette
explication. Parce qu'à moi, on avait juste dit "fa do sol ré la mi si",
et c'est comme ça et puis c'est tout !

--
Cordialement, Daniel Cartron
« Le drame de la vieillesse, ce n'est pas que l'on se fait vieux, c'est qu'on
reste jeune. »
Oscar Wilde